Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la voix                     Derrida, la voix
Sources (*) : L'espace vocal               L'espace vocal
Jacques Derrida - "Le cinéma et ses fantômes (interview dans les Cahiers du cinéma, avril 2001)", Ed : Cahiers du Cinéma, 2001, p81

 

Phonographe Pathe Diamond (Phonogalerie) -

Derrida, notre époque

L'enregistrement de la voix est l'un des phénomènes majeurs du 20ème siècle

Derrida, notre époque
   
   
   
Gramophonie contemporaine Gramophonie contemporaine
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Thomas Edison a inventé le phonographe en 1877, Émile Berliner a mis au point le gramophone entre 1886 et 1889, tandis que l'industrie du cinéma a conçu un procédé d'enregistrement optique du signal sur film, avec synchronisation des signaux, à la fin des années 1920 (Le chanteur de jazz, Alan Crosland, 1927). Selon Jacques Derrida, ce phénomène, qui donne à la présence vivante l'occasion d'"être là" à nouveau, sans équivalent ni précédent à une époque antérieure, est un bouleversement majeur. Il a été intégré , par des intertitres et d'autres procédés visuels, dès l'origine du cinéma muet. L'essence de l'image - au cinéma et ailleurs - en est affectée. Reproduite, elle devient elle-même voix, c'est-à-dire produite à nouveau dans la présence. Le cinéma, tout le cinéma, image et mouvement compris, n'est rien d'autre que cela : le mouvement du monde, qui est mouvement de la voix.

-------

Cet événement n'est pas extérieur au phonocentrisme, il arrive de l'intérieur. Il ne permet pas d'en sortir, même si par d'autres aspects il le déborde. A l'époque des industries culturelles, le phonocentrisme reste centré sur l'ici-maintenant de la parole, mais cet ici-maintenant se démultiplie par le cinéma, la radio, etc... Nous ressentons cette infinité de voix supplémentaires comme aussi naturelles que la voix courante, dont la portée est limitée à celle du souffle. Nous la percevons comme aussi apte à garder la présence que la voix d'autrui.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVoix

KD.KAA

MQiEVocal

LD.LLD

DerridaCtp

WE.FLD

CtpGramophone

MB.LLD

UGramophone

Rang = LVoixEnregis
Genre = MR - IA