Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
                     
les collectes de l'Orloeuvre
Boutique

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La prière                     La prière
Sources (*) : Annonciation, règne de la voix               Annonciation, règne de la voix
Diane Cole Ahl - "Fra Angelico", Ed : Phaidon, 2008, pp103-4

 

L'Annonciation de Cortone (Fra Angelico, 1433-34) -

Tempera et or sur bois, 175 x 180cm. Musée diocésain de Crotone.

Fra Angelico, Annonciations

L'Annonciation de Cortone (Fra Angelico, 1433-34) : premier exemple dans l'art italien où les paroles de l'ange et de la Vierge sont visibles

Fra Angelico, Annonciations Autres renvois :
   

A partir de Fra Angelico

   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette Annnonciation fait partie d'un retable peint par Fra Angelico pour une chapelle de l'église destinée au riche marchand d'étoffes Giovanni du Cola di Cecco. Elle s'inspire en partie de celle de Fiesole, avec un cadre carré dépourvu de pinacles. Dans un angle du fond, on voit Adam et Eve chassés du paradis par un ange. La loggia close est une allusion à la virginité de Marie - elle est nettement séparée de la végétation foisonnante de l'Eden. Dans un médaillon entre deux colonnes, Isaïe prononce sa prophétie : "Voici que la jeune femme est enceinte et va enfanter un fils". La Vierge, mains croisées sur la poitrine, proclame sa soumission, un livre ouvert sur ses genoux à une page qui est peut-être celle de la prophétie d'Isaïe. La perspective est construite pour inciter le fidèle à s'agenouiller devant le retable, dont la prédelle illustre des événements de la vie de la Vierge : Mariage de la Vierge, Présentation au Temple, Visitation.

L'archange Gabriel cite l'évangile de Luc. Ses paroles, inscrites en or, sont lisibles : "L'Esprit saint surviendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous ton ombre". Il déploie ses ailes et s'agenouille devant la Vierge, qui répond "Je suis l'esclave du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole" - les paroles de la Vierge, sur le col doré de sa robe, sont plus difficiles à lire car elles sont à l'envers. Même si certains artistes siennois avaient déjà inscrit sur leurs peintures les paroles de l'ange, ce colloque sacré est sans précédent dans l'art italien. On peut le rapprocher de la première Sainte Conversation du même Fra Angelico, qui date de 1435. Plutôt que de se référer à la prière AVE MARIA, conformément à la tradition qu'il reprend dans ses Annonciations du reliquaire et du retable de Fiesole (vers 1424 et 1425), Fra Angelico donne ici directement la parole aux personnages sacrés, dont l'échange verbal a lieu au présent, sous nos yeux. Suivant l'enseignement de Thomas d'Aquin, il insiste sur la présence du Verbe. Les mains du Seigneur, visibles dans l'Annonciation de Fiesole, sont remplacées par le logos.

 

 

Georges Didi-Huberman (FADEF p369) fait remarquer que bien que leurs paroles soient inscrites dans l'espace, l'ange et la Vierge ont les lèvres closes - dans cette Annonciation comme dans toutes celles de Fra Angelico. La peinture n'a pas pour objet de raconter l'histoire de leur conversation, mais de faire méditer le croyant, de lui faire répéter, murmurer ou chanter les paroles sacrées. Il s'agit d'une oeuvre mystique, comme en témoigne aussi le sol marbré, figure de la virginité mariale et espace de défiguration, qui fait face à un ciel constellé d'étoiles. Ce qui a lieu entre les deux n'est pas un échange verbal, c'est un mystère.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ahl-DC
ProPriere

XA.KQQ

IVocalAnnonciation

EM.MME

AngelicoAnnonciations

1432.PO.PLL

T.intercession

Rang = XVierge
Genre = A -