Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Sur le scripteur                     Sur le scripteur
Sources (*) :                
Pierre Delain - "Après...", Ed : Guilgal, 2017, Page créée le 27 juin 2017

Après... (Pierre Delain, 2017)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Table

C'est un texte qui vient après. Après que... après quoi... après qui? Il questionne l'après, ses contraintes et ses exigences, son incertitude, son désarroi, ses promesses. Venir après, cela implique des droits et des devoirs, cela engage aussi à en dire plus, à en faire plus.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Il faut, inconditionnellement, désactiver la loi du pire]

[Il faut, aujourd'hui, répondre du "peut-être"]

[La matrice derridienne (ce qui s'en restitue)]

[Par son hyperaporétique généralisée, érigée en principe, Jacques Derrida met l'aporie en abîme]

[Et il faut préférer ce qui n'entre dans aucune économie, ce qui rompt avec la réciprocité de l'échange]

[Et il faut laisser l'avenir ouvert]

[Le sacrifice animal s'inscrit dans l'économie générale du sacrifice - qu'on ne peut pas abolir, mais qu'il faut excéder]

[Et il faut que le secret reste indéchiffrable, inviolable, intact, inavouable, et trahi]

[Et pour répondre à l'autre, l'accueillir, s'adresser à lui, il vaut mieux oeuvrer]

[Et pour inventer chaque fois un autre idiome, il faut oeuvrer]

[On ne peut ni abolir, ni neutraliser la religion : on ne peut que l'excéder par une autre alliance]

[La matrice derridienne (ce qui peut s'en dire)]

[Et il aura fallu se laisser infecter tout contre le pire, le contrer]

[Oeuvrer, c'est laisser s'ouvrir l'espacement]

[Et il faut laisser venir l'aporie pour y trouver le principe d'une sur-vie, d'un plus-que-la-vie]

[Et il faut répondre des principes, en ce moment même]

[Et il faut laisser oeuvrer la trace]

[La matrice derridienne (ce qui s'en prescrit)]

[Et il faut faire avec les spectres, les accueillir, les laisser parler, les conjurer, les exorciser, les chasser]

[La question apocalyptique de notre temps, c'est ce qui, dans la scène apocalyptique, vient faire effraction]

[Il faut accueillir le référent, le crypter, le fabriquer, le réinventer, le mettre en mouvement]

[L'oeuvre suspend les savoirs, elle oblige à en inventer de nouveaux]

[A la sentence : "Je suis mort", toujours déjà annoncée, il faut ajouter l'écart d'une phrase supplémentaire : "Nous nous devons à la mort"]

[Il faut faire venir le "Viens" qui, dans les discours apocalyptiques, fait écho au "gala" hébraïque]

[La matrice derridienne (ce qui s'en étudie)]

[L'œuvre de Jacques Derrida, ce qui en aura été fait]

Après... (Pierre Delain, 2017)

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
MQiMeditations

IB.LOB

YYA.2017.Delain.Pierre

Rang = ZZYDelainApres
Genre = -