Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : le salut du tout autre                     CinéAnalyse : le salut du tout autre
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Patricia Cartelier - "L'air de la ville", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 12 décembre 1995

 

-

[(Cinéloft) : En se laissant infecter, hanter ou saluer par le tout autre]

Autres renvois :
   

Altérités

   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

Cette formulation-là, le tout autre, elle peut évoquer ce qu'on nomme usuellement Dieu, cette créature banale de la religion. Pour moi c'est autre chose, à la fois plus simple et plus compliqué. Le tout autre, je le vois dans le personnage du film de Jaromil Jireš, Valérie au pays des merveilles (1970). Cette jeune fille de 13 ans, cette adolescente vierge qui vient tout juste d'avoir ses premières règles, elle est confrontée au monde des adultes avec leur désir sexuel, leur envie de séduction, de jeunesse, leur fascination pour une beauté qu'ils sont incapables de ne pas profaner. Elle met précautionneusement son petit doigt dans ce monde phallocratique, tout en prenant bien soin de rester à part. Dans ce monde elle est sans y être, elle y passe comme une ombre, gardant aussi pure que possible sa propre hétérogénéité radicale. Ce tout autre en elle nous est étranger, mais il est aussi en nous. Ni symbolique, ni psychologique, ni métaphysique, il s'annonce comme tel dans ces images surréalistes, qui ressemblent souvent à des clichés. Il en est ainsi du tout autre. Il se manifeste dans ce qui n'est pas lui, en-dehors du langage. Valérie n'a rien à en dire, il suffit au réalisateur de le montrer,

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Valérie et la semaine des miracles (Jaromil Jireš, 1970) - Une virginité toute autre, d'avant toute virginité

-

Dans la peinture de Goya s'ouvre un abîme nocturne : du hors langage, du non dicible, un tout-autre qui pourtant est en nous, un au-delà absolu de toute pensée nôtre

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Patricia
ProToutAutre

AA.BBB

CineLoft

FO.LKD

MG_ProToutAutre

Rang = zQuois_AutreAbsolu
Genre = -