Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Tout faire contre le pire, tout contre lui                     Tout faire contre le pire, tout contre lui
Sources (*) : [La] matrice derridienne (ce qui s'en prescrit)               [La] matrice derridienne (ce qui s'en prescrit)
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2017, Page créée le 9 décembre 2016

[Et il aura fallu se laisser infecter tout contre le pire, le contrer]

   
   
   
                 
                       

Dans le titre de cette étude, j'ai choisi de mettre en avant deux mots : vaccin et loi du pire.

On se vaccine contre un péril, une maladie qui peut être mortelle. En se vaccinant, on n'évite pas la maladie, on ne fait que limiter ses conséquences. On ne s'attaque pas frontalement au danger, on le prend de biais, obliquement. On le désactive dans l'espoir de le maîtriser. A ma connaissance, Jacques Derrida ne parle jamais ni de vaccin, ni d'inoculation, et encore moins d'inocuité. Mais il utilise souvent les mots infection, parasite, parasitage, virus, immunité, auto-immunité, et aussi "loi du pire" et "mal radical". La loi du pire renvoie à toutes les formes de cruauté dont nous savons, par expérience, qu'elles ne cessent de revenir. On peut la rapprocher de ce que Freud appelle "pulsion de mort". Ce qui la caractérise, par opposition à d'autres maladies, c'est qu'elle ne peut pas être éradiquée. Selon sa loi implacable, la possibilité du pire reste toujours à l'horizon. Ni la culture la plus raffinée, ni les défenses les plus puissantes, ne peuvent l'éliminer.

S'il faut recourir à l'œuvre, ce n'est pas parce qu'elle est un vaccin, c'est parce qu'il n'y a pas de vaccin efficace. Œuvrer au sens de l'œuvrance, c'est inoculer sous forme d'œuvres des virus philosophiques, littéraires ou artistiques qui opèrent comme des simulacres de vaccin. Ce ne sont pas des placebos, ce sont de véritables substituts qui produisent des effets dans le discours et donc transforment la réalité. On peut, pour illustrer cette opération, prendre pour exemple le célèbre dessin d'Antonin Artaud, la maladresse sexuelle de Dieu. Artaud tire fierté de sa maladresse. Il faut que ses dessins fassent mal, qu'ils s'exposent comme un mauvais coup, qu'ils soient imparfaits, incomplets ou instables. Mais cette dissonance jetée sur l'autre, il faut aussi la garder. Artaud veut détruire l'art, mais il tient aussi à garder la trace de cette destruction. Tout en affirmant que son art est sans oeuvre, sans langage, sans trace, sans différence, il les institue. Son acte a une double valeur : il blesse et il répare. Il trahit l'art, mais il exige en même temps que son oeuvre soit reconnue. C'est par cette duplicité qu'il peut désactiver le mal qu'il aura fait lui-même.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Inoculer, prémunir, désactiver]

-

[Oeuvrance d'Antonin Artaud : Il y a "oeuvre" quand on peut faire survivre le mal fait]

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

- Eutocie : Entre la brutalité physique et la suggestion insidieuse, le mot "violence" est utilisé pour nommer une large variété de phénomènes parfois ambivalents ou contradictoires. La violence est sociale, ou politique, ou familiale, etc. On ne pourra trouver une seule définition, suffisamment large et précise, pour regrouper cet ensemble, mais on pourra toujours multiplier les tentatives de classification. Mais cela ne supprimera jamais les ambiguités. La même phrase, le même énoncé linguistique, peut être porteur de violence, et aussi de paix. Se vacciner contre la violence, c'est introduire du discours dans ce désordre extrême. Ce n'est pas la violence elle-même qu'on délimite, qu'on canalise ou qu'on pacifie, c'est la contre-violence. Il n'est pas nécessaire de proposer un bien pour répondre au mal. Il suffit de se tenir radicalement à l'écart.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
PireOeuvrer

AA.BBB

ArchiOeuvreDecons

OH.HHM

DO_PireOeuvrer

Rang = OPireOeuvrance
Genre = -