Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
                     
les collectes de l'Orloeuvre
Boutique

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Georges Didi - Huberman                     Georges Didi - Huberman
Sources (*) :                
Georges Didi-Huberman - "Ouvrir Vénus - Nudité, rêve, cruauté", Ed : Gallimard, 1999,

Ouvrir Vénus - Nudité, rêve, cruauté (Georges Didi-Huberman, 1999) [OV]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p11 : Nudité idéale : la Vénus des Médicis

p26 : Nudité impure : entre pudor et horror

p47 : Nudité coupable : "Vivre... en fuyant les femmes"

p64 : Nudité cruelle : "La mort elle-même était de la fête"

p86 : Nudité psychique : l'attrait du tranchant

p100 : Nudité ouverte : la Vénus des médecins.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Les images sont le lieu d'une tension inapaisable, d'une "dialectique à l'arrêt" entre la représentation des formes et la hantise des désirs inconscients]

[La nudité fait surgir l'objet du désir comme investi par le regard; en ouvrant le corps, elle met l'être en mouvement, sur un fond d'horreur et de cruauté]

Dans "La naissance de Vénus" de Botticelli, l'horreur de la castration est déplacée sur la pudeur de la déesse nue

En ouvrant le monde, en mettant l'être en mouvement, la nudité ouvre aussi, non sans cruauté, le corps à la blessure et au désir

Le Nu grec (nude) s'est efforcé, comme la "Vénus des Médicis", de se débarrasser de la nudité (nakedness) - mais il est impossible de séparer la forme du désir

On appelle "nudité artistique" le produit d'un travail psychique qui fait penser ensemble (1) la beauté d'un corps visible (2) la blessure qui l'ouvre, sa cruelle effraction

On peut comprendre la nudité comme un glissement vers quelque chose qui se dérobe sans trêve, une ouverture vers un monde secret

On ne peut pas regarder un Nu botticellien comme une forme idéale de l'art : il n'est figurable que sur le fond d'une menace, d'une inquiétude mortelle

Ouvrir Vénus - Nudité, rêve, cruauté (Georges Didi-Huberman, 1999) [OV]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DidiHubermanCheminements

ZZ.OVV

YYA.1999.DidiHuberman.GeorgRang = ZZ_BIB_DidiH_OV
Genre = -