Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, circularités, dette, économie                     Derrida, circularités, dette, économie
Sources (*) : La pensée derridienne : ce qui s'en restitue               La pensée derridienne : ce qui s'en restitue
Pierre Delain - "Les mots de Jacques Derrida", Ed : Guilgal, 2004-2017, Page créée le 26 juin 2020 Orlolivre : comment ne pas (se) sacrifier?

[Derrida, cercles, circularités, dette, échange, économie]

Orlolivre : comment ne pas (se) sacrifier?
   
   
   
                 
                       

Le simple rapprochement de ces mots : circularité, dette, échange, économie, auxquels pourraient s'ajouter : culpabilité, rétribution, réparation, retour, voire calcul, sacrifice, cela dessine un ensemble, une sémantique de l'enfermement de laquelle nous pourrions craindre de ne pas sortir - si cette sémantique elle-même n'incluait pas, en elle-même et en plus, ses débordements, que Derrida évoque dès ses premières publications. Il aura commencé par l'ambivalence de l'écriture, pour développer sa pensée du côté de la dette, le pardon, la confession, la responsabilité, etc. C'est ce mouvement qui est à la fois théorique (circulaire) et de transformation qui nous intéresse ici.

 

1. Ecriture.

L'émergence de l'écriture est liée à un phénomène de pouvoir. Elle implique autorité, hiérarchie, structure sociale. Il faut, pour reproduire cette organisation, éviter la dépense immédiate, instituer une réserve ou une archive qu'il faudra conserver, protéger. Pour rassurer, maîtriser ce qui vient de l'extérieur, contrôler les altérités, il faut une stabilité. C'est ainsi que s'organise un champ clos, celui des oppositions binaires, différentielles, qui arrêtent l'écriture. Le phonocentrisme tente de cristalliser cet arrêt. Mais les mots ne se laissent pas arrêter, la différenciation insiste. C'est la différance, qui est à la fois la structure la plus générale de l'économie et un mouvement de transformation, de dissémination, de destruction. Dans la démarche derridienne, l'écriture ne date pas de son émergence sociale, elle aura déjà été là comme trace dès les commencements de la vie (et même avant). Elle opère dans le monde comme double marque : l'une intérieure au logocentrisme (circulaire), l'autre extérieure (disséminatrice).

 

2. Dette.

Préserver les cycles vitaux est une nécessité. Il le faut sur les plans physique, matériel, biologique, et aussi symbolique, généalogique, et aussi psychologique, etc. Nous avons un devoir par rapport à ces cycles, une dette qui nous oblige à répéter, à créer et entretenir des institutions, à imiter et reproduire ce qu'ont fait les pères, les prédécesseurs. Il faut observer la loi, ordonner l'écriture à l'archive, respecter ce qui se présente comme vérité, s'acquitter de ce qu'on doit, Le circuit vital exige son lot d'obligations et de commandements et leur corrélat, la culpabilité. Mais le monde n'est pas fermé sur lui-même. Pour préserver le cercle, il faut s'en prendre aux perturbations externes (immunité) qui ne se distinguent pas toujours des perturbations internes (auto-immunité). Il faut modifier, transformer le cercle qui, déjà, ne revient plus au stade initial. La dette est insolvable, et la culpabilité, incontrôlable.

 

3. Économie.

C'est toute la culture, l'histoire, la science, l'esprit, qu'il faut unifier dans une économie, un système d'oppositions qui produise les différences, les distinctions, l'échange avec l'autre, l'interlocution, la négociation, le désir, la raison, etc. Mais l'autre n'est pas effacé. La différance entretient un double mouvement qui affecte la culture, l'esprit, l'histoire qu'elle a instaurée. C'est un lieu énigmatique, étrange, impensable, qui implique un excès, et aussi un rapport réglé entre ce qui excède et ce qui est excédé. Elle fait coexister le détour dans l'élément du même et la production inarrêtable du "différer". Faire tenir l'économie exige à la fois une régulation et un rapport au tout-autre, à l'impossibilité de la présence.

Freud travaille sans cesse à réintégrer sa pensée dans une économie (le principe de plaisir, la pulsion de mort),

 

4. Retours.

Les thématiques de l'origine, du chez soi, de la redécouverte du point de départ, sont suspendues à cette dynamique qui est aussi une mécanique.

 

5. Circularités.

Heidegger multiplie les cercles et les encerclements (présuppositions, authenticité - de la mort ou de la langue allemande) qui sont autant de retours chez soi.

 

6. Surabondance.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le pouvoir de l'écriture est lié à la différance politique : hiérarchisation, structuration économico-sociale, délégation de l'autorité

-

La différance est l'économie qui met en rapport l'altérité radicale ou l'extériorité absolue avec le champ clos et hiérarchisant des oppositions différentielles

-

La différance rassure dans une économie, elle met en réserve; la refuser, c'est refuser l'oeuvre et aussi se protéger contre le retour des différences

-

Le mot "différance" dit le rapport de deux mouvements : économie et anéconomie, médiation et altérité radicale

-

La différance, concept économique désignant la production du "différer", est plus originaire que la différence ontico-ontologique

-

"Vouloir-dire le doute hyperbolique", tel est l'acte philosophique cartésien d'ouverture absolue, dont la structure de différance ne peut s'écrire que dans l'économie d'une raison

-

Pour celui qui exige la raison, la vérité, la science, une hypothèse absolue ou "anhypothèse" s'impose : "Une économie générale de l'esprit, logocentrique, unifie la culture"

-

A l'origine du graphein (écriture ou dessin), il s'agit d'observer la loi, d'ordonner par une archive, par la grâce du trait, la vérité à la dette

-

Le système de la "parole vraie et authentique" s'appuie sur la responsabilité dans son sens le plus humaniste : s'acquitter adéquatement de ce qu'on doit (devoir et dette)

-

Freud travaille sans cesse à rendre raison de l'anéconomie, à vouloir la réintégrer dans une économie

-

Dans sa démarche, Heidegger multiplie les cercles et les encerclements

logo

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaCercle

AA.BBB

DerridaCheminements

LB.CE.RCL

CulpaDette

DF.LDF

BN_DerridaCercle

Rang = zQuoisCercleDette
Genre = -