Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'éthique                     Derrida, l'éthique
Sources (*) : Derrida, nos tâches               Derrida, nos tâches
Jacques Derrida - "Passions, "L'offrande oblique"", Ed : Galilée, 1993, pp38, 52

 

La fiancee hermetique (Victor Brauner, 1957) -

Derrida, responsabilité(s)

Le sens du devoir, de la responsabilité, commande de rompre avec les restaurations de la morale, comme avec toute prétention de maîtrise ou du devenir-oeuvre d'art

Derrida, responsabilité(s)
   
   
   
Derrida, retrait, effacement Derrida, retrait, effacement
Derrida, l'art, l'oeuvre               Derrida, l'art, l'oeuvre  
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida commence par se moquer de ceux qui avaient vu dans "La Déconstruction" [comme s'il n'y en avait qu'une, ou comme si elle pouvait exister comme telle] "une forme moderne d'immoralité, d'amoralité ou d'irresponsabilité" (p37). Ceux-là, ces "fonctionnaires de l'anti-déconstruction" (p41), voudraient restaurer les "beaux noms" de l'éthique, la morale, la responsabilité, la politique, le sujet. Mais il n'est pas plus tendre avec l'autre bord, ceux qui croient que lui-même (Derrida), par suite d'un supposé tournant éthique dont ils décèlent les signes, ferait retour à ces beaux noms. Eh bien non dit-il. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit de se rassurer, de revenir au "long sommeil dogmatique" dissimulé derrière ces mots. Il a "peu de goût" pour ces deux moralismes qui présupposent tous deux une morale naturelle, la bonne conscience de ceux qui poussent, comme Kant avec sa loi morale, au sacrifice de l'affect, du sensible, du pathos. La passion, pour lui, au lieu du secret, est insacrifiable. Elle ne répond pas. Ce pourquoi il garde (malgré tout) le mot éthique, cette éthique pure qu'il nomme aussi éthicité de l'éthique, ne repose pas sur une dette ou un échange, mais sur une responsabilité absolue à l'égard de ce qui ne répond pas. Son goût pour la littérature est suspendu à ce choix impossible. Ce qui suscite en lui la passion, ce n'est une qualité esthétique, ni une source de jouissance formelle (p64), c'est un secret encrypté dont il ne reste rien.

 

 

Devoir et responsabilité ont pour lui un autre sens, incompatible avec l'élévation morale ou la prétention de maîtrise des discours généraux, métalinguistiques ou méta-métaphysiques (p52). A ce qui ne répond pas, on ne peut pas répondre avec maîtrise. Sa méfiance va très loin, puisque selon lui ni la fiction, ni l'œuvre littéraire, ni l'œuvre d'art, ni la performance (performatif au sens classique) ne peuvent se mesurer à cette impossibilité. Aucun rite, aucun action (que ce soit celle des prêtres, des victimes, des participants, des spectateurs ou des lecteurs) (p54), aucun lien social, qu'il soit religieux, philosophique ou autre, ne peut répondre à ce qui, au lieu du secret, ne répond pas. Et lui-même, dans ce texte, poursuivant un chemin qu'il a pu dire apophatique (p56) ou de théologie négative (pp 56, 59), n'y répond pas.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaEthique

DE.LED

DerridaTache

KN.LLK

DerridaResponsabilite

IM.LIM

DerridaRetrait

LM.MML

DerridaArt

FD.LKJ

UDevoirArtMaitrise

Rang = OResponsabMoraleRup
Genre = MK - NA