Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la raison                     Derrida, la raison
Sources (*) : Derrida, le mal radical               Derrida, le mal radical
Jacques Derrida - "Voyous - deux essais sur la raison", Ed : Galilée, 2003, p210

 

Femme assise (Walter L. E. Sauer, 1922) -

Derrida, retrait, effacement

Une immunité absolue de la raison serait le mal absolu où plus rien n'arrive, tandis qu'en laissant exposer une passivité, une vulnérabilité, la raison laisse venir l'imprévisibilité de l'autre

Derrida, retrait, effacement
   
   
   
Derrida, l'indemne Derrida, l'indemne
Derrida, l'autre               Derrida, l'autre  
                       

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

 

D'elle-même, la raison s'auto-délimite, elle se divise (Voyous p208). (D'autres rationalités peuvent toujours surgir, dans d'autres champs, de son sein même). Il faut prendre acte de cette division "qui n'est pas sans rapport avec quelque auto-immunité", il faut en témoigner. Elle est en même temps calculable (continuité, causalité), et incalculable (le surgissement). Il faut et le calcul et l'incalculable (p208), c'est sa responsabilité, son aporie, contre laquelle il n'y a pas de prophylaxie sûre.

S'il pouvait y avoir une immunité absolue, si elle pouvait se protéger absolument contre toute surprise, tout événement externe ou interne, contre l'imprévisibilité de l'autre, la "raison" serait le mal absolu [celui qu'encourrent certaines religions, certains systèmes philosophiques (savoir absolu), certaines sectes, et aussi certains usages des technosciences]. "Sans auto-immunité, avec l'immunité absolue, plus rien n'arriverait. On n'attendrait plus, on ne s'attendrait plus, on ne s'attendrait plus l'un l'autre, ni à aucun événement" (p210). Ce serait le pire, et "le pire peut toujours arriver, au-delà du mal radical de Kant" (p211). Il faut donc une raison qui ne puisse pas s'approprier la maîtrise calculable, une raison qui autorise l'exposition vulnérable à l'autre. Pour résister au pire, il faut cette hyper-éthique, cette chose nécessaire et aussi inconcevable, inconnaissable : un sujet raisonnable qui renonce librement à l'autonomie, au pouvoir, qui accepte la passivité, quoique sans servitude. Au-delà du cercle économique de la dette et de la tâche, cette raison vulnérable est un pur devoir.

Une passivité, une vulnérabilité...

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaRaison

HC.LHC

DerridaMalRadical

HO.LMO

DerridaRetrait

IM.LIM

DerridaIndemne

FR.LER

DerridaAutre

KV.LKV

UImmunMalRad

Rang = LMalRadImmunAbs
Genre = MR - IA