Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, communauté                     Derrida, communauté
Sources (*) : Derrida, le judaïsme               Derrida, le judaïsme
Jacques Derrida - "Le dernier des Juifs", Ed : Galilée, 2014, pp45-46

 

Le proces de Nuremberg (1945-46) -

Derrida, notre époque

Le concept de crime contre l'humanité, qui garde la mémoire de la Shoah, conditionne la mutation sans précédent qui affecte aujourd'hui le "vivre-ensemble"

Derrida, notre époque
   
   
   
Derrida, le politique Derrida, le politique
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La mutation qui arrive aujourd'hui dans le monde, "fragile certes, fuyante et difficile à interpréter" est décrite par Jacques Derrida dans les termes les plus radicaux : "le moment d'une irrécusable rupture dans l'histoire du politique, du juridique, des rapports entre les communautés, la société civile et l'Etat, entre les Etats souverains, le droit international et les organisations non gouvernementales, entre l'éthique, le juridique et le politique, entre le public et le privé, entre la citoyenneté nationale et une citoyenneté internationale voire une méta-citoyenneté, en un mot quant à un lien social qui passe les frontières de ces ensembles qu'on appelle la famille, la nation ou l'Etat".

Cette mutation, qui exige la confession, le repentir, le pardon, est liée aux transformations actuelles des télécommunications (les télé-technologies). Elle en appelle au témoignage, au jugement d'une communauté virtuellement universelle qui s'érige en tribunal mondial, infini. Le concept de crime contre l'humanité, créé par le tribunal international de Nuremberg en 1945 et déclaré imprescriptible en France en 1964, est le point de départ d'une très longue série de déclarations de culpabilité. Ce sont désormais les Etats-nations qui comparaissent devant une instance supra-étatique. Quelles que soient les résistances [et elles se sont faites très dures au début du 21ème siècle], quels que soient les nouveaux génocides [et il ne cesse d'y en avoir d'autres], cette évolution est irréversible. Elles affectera toutes les modalités du vivre-ensemble, d'humains à humains, ou d'humains à non-humains.

Le procès de Nuremberg (1945-46).

 

 

Sans la Shoah, dont le corrélat est la légitimation de l'Etat d'Israël, la mondialisation de l'aveu qui s'est généralisée à la fin du 20ème siècle (en Europe mais aussi, par exemple, en Amérique pour la traite des Noirs, en Afrique du Sud, au Japon, en Amérique du Sud), n'aurait pas été pensable.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaCommunaute

FH.JKL

DerridaJuifs

LD.LLM

DerridaCtp

LG.LLM

DerridaPolitique

FP.JKH

UShoahAveu

Rang = PShoahMemoireVivreEns
Genre = MK - NP