Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le logos, logocentrisme                     Derrida, le logos, logocentrisme
Sources (*) : Derrida, la bouche               Derrida, la bouche
Jacques Derrida - "Economimesis", Ed : Aubier-Flammarion, in "Mimesis des articulations", 1975, p90-93

 

Quatre buveurs interrompus par un diable, avec message de l'enfer (Anonyme, Allemagne, 1534) -

Derrida, le tout - autre

Ce qui suscite le dégoût est innommable dans le système logocentrique : c'est l'autre absolu, indicible, auquel aucune représentation ne peut se substituer

Derrida, le tout - autre
   
   
   
Derrida, l'innommable Derrida, l'innommable
Derrida, le dégoût, le vomi               Derrida, le dégoût, le vomi  
"Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte                     "Je m'éc." (Glas) m'auto - affecte    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Pour Derrida, le dégoût occupe une place vraiment éminente : c'est l'autre absolu du système logocentrique. Ce système est fondé sur la bouche et ses productions, et le dégoût est la seule de ces productions qui soit inassimilable, non idéalisable. Le dégoût est un exclu absolu. Selon Kant, il n'est représenté qu'en tant que ce qui force à la jouissance. Il pousse à la consommation. Nous y résistons avec force. Nous ne laissons aucun distance représentative s'instaurer, nous le rejetons dans l'hétérogène. Il est forclos, non intégré dans le système. Aucun analogue non oral ne peut lui être substitué. On ne peut même pas le remplacer par un mot, car le mot (par exemple le mot "vomi") s'intègre dans le langage, pas le dégoût.

Pourtant, par un retournement radical, le dégoût trouve une inscription : le goût pur ou la beauté, ces jugements sans finalité ni concept, qui ont pour origine la réaction ou l'allergie à ce qui pourrait déclencher cette catastrophe.

---

Quand on lit cette définition du dégoût, on ne peut pas s'empêcher de remarquer qu'elle ressemble fort à la définition traditionnelle de Dieu. Qu'est-ce qui est indicible, irreprésentable, inintelligible et réductible à aucun symbole? Inutile d'être expert en théologie négative pour lui donner ce nom-là. Mais quel dieu? Pas le dieu de l'expression vive, le dieu imprononçable.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaLogocentrisme

VD.EGO

DerridaBouche

JI.LJI

DerridaToutAutre

FD.EGG

DerridaInnommable

ED.GHO

DerridaDegout

GE.LEE

GlasAutoAff

DE.JJI

Udegout

Rang = K
Genre = MR - IB