Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
                     
les collectes de l'Orloeuvre
Boutique

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le minimalisme en art est théatral                     Le minimalisme en art est théatral
Sources (*) : L'espace vocal               L'espace vocal
Michael Fried - "Contre la théatralité - Du minimalisme à la photographie contemporaine", Ed : Gallimard, 2007, p122

 

-

Michael Fried

[L'art minimaliste ou littéraliste repose sur un effet de présence scénique ou théâtrale où l'objet et le spectateur partagent le même espace]

Michael Fried
   
   
   
Sur le Contemporain Sur le Contemporain
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'Art minimal est aussi connu sous les noms d'ABC Art, Structures primaires, Objets spécifiques. Michael Fried préférerait l'appeler Art littéraliste. Ses deux premiers représentants ont été Donald Judd et Robert Morris. Il n'appartient ni à la peinture, ni à la sculpture, et aspire à les déplacer pour devenir un art indépendant, égal aux deux autres. A la peinture, il reproche l'omniprésence de l'illusion. Le tableau rectangulaire est considéré comme une relique dépassée de l'art européen. A la sculpture, il reproche d'être faite de parties distinctes formant une composition (comme celle-ci ou celle-là). Au contraire l'oeuvre minimale doit se référer à une chose simple, unique, complète, indivisible, à un objet spécifique et réel, non dissociable, dont la forme constante et connue (Gestalt) garantit seule l'intégrité de l'objet.

Le rapport à l'oeuvre n'est plus visuel ou optique. Il ne repose plus sur l'illusion, mais sur la présence physique de l'objet. Le spectateur est impliqué dans son corps, dans une relation avec une chose dont la place est quasiment anthropomorphique. L'oeuvre n'est plus ressentie comme appartenant à un autre espace, différent de celui où habite le spectateur, mais dans un espace où le spectateur est lui aussi inclus. Tant que, de par sa forme, elle est ressentie comme occupant la place d'une personne, elle préserve son statut d'oeuvre d'art. Mais si sa forme ne la distingue pas suffisamment, elle est ravalée au statut de simple objet. Son objectité prévaut sur son statut d'oeuvre. Dans une situation où tout espace, même vide, est ainsi humanisé, le risque de perte de la fonction d'aura ou de disparition de l'art est permanent. La sensibilité théatrale est une menace mortelle pour l'art.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

En se liant à la réalité (mimesis), la peinture voulait de la présence - pas la conviction de la présence du monde à nous, mais celle de notre présence à nous au monde

-

Pour qu'un objet d'art minimal ou de non-art soit ressenti comme oeuvre, il faut que sa présence modifie l'espace dans lequel est inclus le spectateur

-

La présence silencieuse et envahissante de l'oeuvre d'art minimaliste met le spectateur à distance comme si l'oeuvre était une autre personne

-

En art contemporain, un tabou interdit de définir un objet par ce à quoi il ressemble : une planche n'est pas une planche, un cube de plexiglas n'est pas un cube

-

Le caractère théâtral de l'art minimal se révèle en des lieux vides, abandonnés, dans une situation où l'objet et l'art eux-mêmes sont absents

-

L'oeuvre minimaliste donne l'impression qu'un vide émane de l'objet, car son intégrité n'est garantie que par sa forme

-

Une sensibilité théâtrale vient corrompre, pervertir et infecter la peinture; c'est une menace mortelle pour l'art

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
LitteralTheatre

AA.BBB

MQiEVocal

JP.LJP

FriedParcours

DG.LLK

PlanSite

OL.LOL

JT_LitteralTheatre

Rang = WMinimalisme
Genre = -