Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le judaïsme                     Derrida, le judaïsme
Sources (*) : Le spectral de Derrida               Le spectral de Derrida
Jacques Derrida - "Le dernier des Juifs", Ed : Galilée, 2014, pp64-65

 

Jerusalem (Lehnert et Landrock, date inconnue) -

Derrida, eschatologie, messianique

On peut nommer "Jérusalem" le lieu irremplaçable de l'élection, mais on ignore de quel retour, revenance, annonce ou promesse c'est le lieu

Derrida, eschatologie, messianique
   
   
   
Derrida, la promesse Derrida, la promesse
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

En 1998, Jacques Derrida met en scène son retour à Jérusalem - celui qui se dit avec le pronom personnel "je". Il raconte un souvenir, sa première visite sur place - son premier retour, dit-il en faisant allusion à la signication du mot techouva. Il cite Maïmonide qui disait que la techouva (qu'on traduit aussi par repentir) signifie aussi la fin de l'exil. Ce jour-là, en 1982, il visite, avec une amie, un cimetière géré par des juifs orthodoxes. On leur téléphone du monde entier pour obtenir une place dans ce cimetière, une place unique en un lieu unique, irremplaçable. Pourquoi ce lieu? Est-il celui où l'on peut attendre la venue du messie? "Ce lieu de promesse paraissait résister à la substitution et à la télé-communication", dit-il.

C'est alors que la conclusion de sa conférence intitulée Avouer - l'impossible se précipite. Qui peut s'autoriser à élire ce lieu, à s'y croire élu? Et qui peut décider, pour autrui, d'attribuer une place en ce lieu? Tout se passe comme si lui-même avait pensé y être enseveli, lui dont la tombe se trouve, depuis 2004, à Ris-Orangis. Peut-être s'est-il demandé si les rabbins du lieu lui laisseraient une place. Il aurait alors, en 1982, "commencé à penser" la spectralité messianique (son livre, Spectres de Marx, ne sera publié qu'en 1993) - une spectralité [sans contenu] qui "excède, précède et conditionne" tous les messianismes historiques, une foi plus vieille que toutes les religions. Il est d'ailleurs possible que cette question l'ait déjà travaillé dans son enfance, à Alger. Mais comment interpréter ce retour dans le lieu irremplaçable de l'élection? Qu'est-ce qui, déjà, s'annonce? Il avoue ne pas savoir.

Escalier à Jérusalem (Lehnert & Landrock, date non connue).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaJuifs

OS.LOS

DerridaSpectre

XJ.LJJ

DerridaMessie

XI.LLK

DerridaPromesse

XQ.LDK

VJerusalemElectionAVenirGenre = MK - NP