Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le mal radical                     Derrida, le mal radical
Sources (*) : Derrida, le pardon               Derrida, le pardon
Jacques Derrida - "Donner La Mort", Ed : Galilée, 1999, pp168-9

 

Prends ton fils, ton unique (Dali) -

L'héritage d'Abraham, irrévocable

Axiome absolu : il faut qu'Abraham soit exposé en secret, en silence, à l'expérience du mal radical, du crime impardonnable, pour que soit nouée avec Dieu une alliance singulière

L'héritage d'Abraham, irrévocable
   
   
   
Derrida, le sacrifice Derrida, le sacrifice
Derrida, l'alliance               Derrida, l'alliance  
Derrida, acquiescement, le "oui"                     Derrida, acquiescement, le "oui"    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans les pages 168-169, 172 du texte intitulé "La littérature au secret, une filiation impossible", Jacques Derrida utilise plusieurs fois le mot "pire". Le sacrifice d'Isaac, ce crime impardonnable qui met fin à l'avenir, c'est l'expérience du pire, autre nom du mal radical. Dieu lui impose cette expérience avant de se rétracter par l'intermédiaire de l'ange qui substitue un bélier. Abraham ignore pourquoi il agit ainsi, il ne peut rien en dire. Il faut qu'il se sente infiniment coupable de ce secret qu'il ne partage avec personne, de cette décision qu'il a prise par une étrange obéissance, à la fois active et passive. Il faut qu'il garde le secret sur ce serment, cet engagement ("Me voici"), pour que l'élection se concrétise, pour que la promesse ait une suite, pour que le Dieu d'Abraham devienne Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, Dieu des patriarches et d'Israël. Dans le sous-titre du texte, Derrida parle de "filiation impossible". Il faut qu'Abraham garde le silence sur ce crime pour que l'alliance soit transmise à Isaac. C'est une autre signification du mot ligature (aqeda) : Isaac est pris dans le secret, il est lié, noué dans l'alliance, et ses proches, ses descendants, son peuple, le seront aussi. Il aura fallu qu'Abraham fasse, en secret, l'expérience du mal radical, pour que l'alliance soit confirmée.

 

 

Quand Derrida propose l'expression très forte d'axiome absolu (p171, 203), c'est pour nommer l'exigence du secret dans une alliance absolument singulière (inconditionnelle, impartageable). On retrouve cette exigence dans le silence d'Abraham, qui est incapable de thématiser pour ses proches sa relation à Dieu, et aussi, pour reprendre les deux exemples choisis par Derrida, à l'occasion de deux mariages ratés, celui de Kierkegaard avec Régine et celui de Kafka raconté dans la Lettre au père. Chaque fois le fils est tenu de garder le silence sur une alliance secrète, encryptée, qui heurte la lignée paternelle et le sens commun, mais à laquelle il ne peut pas faire autrement que d'être lié.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMalRadical

XG.LLM

DerridaPardon

JV.LJV

AbrahamHeritage

OO.LOO

DerridaSacrifice

VR.KLJ

DerridaAlliance

XD.KKL

DerridaOui

XJ.LJK

XAbrahamMalRadical

Rang = XAbrahamMalradical
Genre = MK - IA