Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Cinéloft : En acquiescant à l'inconditionnel                     Cinéloft : En acquiescant à l'inconditionnel
Sources (*) : Comment ne pas montrer? Le cinéloft du Quai               Comment ne pas montrer? Le cinéloft du Quai
James Bodden - "Arcanes d'un principe", Ed : Guilgal, 2005-2017, Page créée le 22 juin 2016

[(Cinéloft) : En acquiescant à l'inconditionnel]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

--- Il arrive qu'on rencontre dans un film des comportements incompréhensibles, irrationnels. Un personnage s'écarte, sans se justifier, des règles couramment admises dans la société. Prenez Wanda dans le film éponyme de Barbara Loden (1970). Elle laisse tomber son mari, ses enfants, sa mère et sa sœur, s'embarque avec un médiocre braqueur dans une sorte de road-movie qui ne mène à rien. Sans projet, sans espoir, sans argent, ne répondant à aucune promesse, elle semble être le jouet des événements. Mais c'est une fausse impression. En elle, une décision a été prise, plus ferme et plus radicale que toutes les décisions. Aucune morale, aucune obligation ne peut s'opposer à cette décision. Wanda, c'est l'irruption, sans compromis ni justification, de l'inconditionnel dans la vie même. Ce comportement qui ressemble à celui du patriarche biblique quand il quitte la ville d'Ur, où habitaient ses parents, je l'ai nommé déligature d'Abraham. C'est aussi celui d'Eddie dans le film que le mari de Barbara Loden, Elia Kazan, a réalisé à peu près en même temps : L'Arrangement (1969). Eddie Anderson quitte sa maison luxueuse de Los Angeles, son métier, sa femme et sa fille à la suite d'un accident de voiture qu'il a provoqué lui-même. Il n'est pas sûr qu'il sache exactement pourquoi, mais il ne peut pas faire autrement. A New York, il retrouve son père et son ancienne maîtresse, mais il est incapable de trouver sa place et il finira dans un asile.

Un autre cas est celui de Bernard Descombes, le fils de l'horloger de Saint Paul. Dans le film de Bertrand Tavernier (1974), le jeune homme n'explique jamais ses motivations. Aucune parole ne serait à la hauteur de cette décision qui s'est prise sans négociation possible, dans une suite d'événements qui le lie pour toujours à Liliane. Comme le M. Dennis de Wanda, son père ne peut que l'accompagner. Pour lui, aucune raison n'est valable, c'est aux autres de reconstituer la chaîne des causes pour lesquelles il a tué le vigile Razon.

--------------

Propositions

--------------

-

Dans le film de Barbara Loden, "Wanda" (1970), celle-ci est la figure même de l'inconditionnalité

-

Dans "L'Arrangement" (1969), Elia Kazan montre qu'aucun arrangement ne peut suspendre la décision inconditionnelle de l'autre

-

L'Horloger de Saint Paul (Bertrand Tavernier, 1974) - quand la mise en acte d'une justice inconditionnelle, non négociable, appelle une solidarité sans réserve

-

Dans l'"Homme à la caméra" (1929), Dziga Vertov met le leurre cinématographique en œuvre tout en le tenant à distance, le démontant et le déconstruisant

-

"Il faut œuvrer", à condition que l'œuvrance reste suspendue à l'indécision ("Good Will Hunting", film de Gus Van Sant, 1997)

-

Birdman, ou La surprenante Vertu de l'Ignorance (film d'Alejandro González Iñárritu, 2014) : "Je suis le pharmakon qui me hante"

-

No more money, no more sex, no more power, no more future" (Cosmopolis, film de David Cronenberg, 2012)

-

Dans "Bird People" (film de Pascale Ferran, 2014), le moineau est la figure médiatrice qui invite à se transformer - en-deça de toute décision et au-delà de toute souveraineté

-

Complaisamment j'exhibe toutes les facettes de mon image, afin de protéger mon secret ("I'm not there", film de Todd Haynes, 2007)

-

I Absolutely Forbade All Public Photographs of Myself (Jacques Derrida, Yannick Bouillis, 2002-2016)

-

[Le livre de Tobie enseigne qu'un fils peut rendre la vie et la vue à son père - lequel n'a d'autre devoir que d'en écrire le récit, en faire un livre]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

James
IncondOeuvrer

AA.BBB

CineLoft

SH.LLM

MS_IncondOeuvrer

Rang = QOrloeuvreOeuvrer
Genre = -