Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, femme, différence sexuelle                     Derrida, femme, différence sexuelle
Sources (*) : Derrida, vérité               Derrida, vérité
Jacques Derrida - "Eperons, les styles de Nietzsche", Ed : Flammarion, 1978, pp47-48

 

- -

Derrida, Nietzsche

Pour la femme, la castration n'a pas lieu; elle ne croit pas en sa vérité mais elle en joue pour séduire, ouvrir le désir

Derrida, Nietzsche
   
   
   
Derrida, croyance, fiduciarité Derrida, croyance, fiduciarité
Derrida, le phallus, phallocentrisme               Derrida, le phallus, phallocentrisme  
Derrida, le désir                     Derrida, le désir    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

En tant que femme, la femme ne croit pas en la vérité, dit Derrida. Quelle vérité? La vérité de la castration (ou vérité-castration). Elle n'y croit pas car la castration, c'est l'affaire de l'homme. Dans sa niaiserie, sa crédulité toujours sexuelle, l'homme secrète le leurre de la vérité-castration (et ainsi il se châtre). Mais la femme n'est pas impliquée dans ce mouvement, elle suspend le rapport à la castration. La castration n'est pas son affaire, ce ne peut être que l'affaire de l'homme, donc la femme ne croit ni à la castration, ni à l'envers de la castration, ni à la vérité (qui est toujours celle du phallogocentrisme), ni même à l'anti-castration, car si elle s'y laissait aller, elle perdrait toute possibilité de simulacre. La femme est trop rusée pour cela, elle tient à garder l'effet de castration par lequel elle séduit et ouvre le désir. L'anti-castration [le rejet, le refus affirmé de la castration], ce serait encore la machine phallogocentrique. Mais évidemment (dit Derrida), la séduction dont elle joue, elle n'y croit pas. Donc la castration n'a pas lieu, pas plus que l'anti-castration. Pour la femme, l'une et l'autre sont suspendues, indéterminables, indécidables. Elle ne peut qu'être sceptique à l'égard du coup pour rien de la castration [celle-ci étant impuissante à garantir, dans les discours, l'opposition du "pour" et du "contre", l'opération féminine tend à annuler cette opposition, à équivaloir les discours]. Nietzsche se demande si la femme veut vraiment une explication, affaire d'hommes, si le souci d'expliquer n'est pas pour elle une parure supplémentaire. Elle ne croit pas en la vérité de la science ou de l'objectivité, illusion virile, ou si elle y croit c'est par mimétisme, simulation de l'effet de castration. Le féminisme, qui voudrait lui rendre ce souci d'expliquer, ne serait alors qu'une faute de style (au lieu d'en rester à son style propre, la femme se rallie au style de la castration).

En résumé, il y a pour la femme trois rapports possibles à la castration :

- y participer par le biais du discours, de la loi (ce que Lacan nomme le symbolique). La langue dominante est toujours phallique, logocentrique, et il faut bien qu'elle en fasse usage - même si elle est féministe.

- y participer par le biais de la séduction, la beauté, la parure, la dissimulation, le simulacre, l'échange sexuel. C'est la ruse féminine, le parti qu'elle tire ou l'intérêt qu'elle peut avoir à l'effet de castration.

- la suspendre, prendre ses distances à son égard, se désintéresser de la vérité tout en restant intéressée aux deux premiers rapports [se pose alors la question de l'autre, du tout autre]. C'est la logique du chaudron (p53) (contradiction paradoxale, double bind), qui rapproche les questions de l'art, du Juif, de la vérité, du style, et la question ; "Qu'est-ce que la femme?" A ces interrogations, on ne peut pas répondre "selon un mode connu du concept et du savoir, même si on ne peut s'empêcher de les chercher" (p57).

 

 

[SITUER LE DERNIER § DE LA PAGE 48 par rapport aux textes cités de La dissémination et de Glas].

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFemme

ED.LED

DerridaVerite

SO.LKO

DerridaNietzsche

MI.LKI

DerridaCroyance

PG.LKI

DerridaPhallus

JG.LKI

DerridaDesir

OE.LOE

UFemmeCastration

Rang = OFemmeCastration
Genre = MK - NG