Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
         
 
         
Le récit de l'Orloeuvre
Boutique

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Etre conscient, c'est avoir du temps                     Etre conscient, c'est avoir du temps
Sources (*) : Les mots d'Emmanuel Lévinas               Les mots d'Emmanuel Lévinas
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p264

 

-

[Être conscient, c'est avoir du temps : se rapporter à l'être comme à l'être à venir]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La volonté humaine est contradictoire. D'une part elle se pose incréée et immortelle, immunisée contre toute atteinte extérieure. C'est la conscience de soi où l'être se réfugie, inviolable. D'autre part elle se tient au bord de sa propre défaillance. Là intervient la merveille du temps, qui ajourne cette défaillance. La volonté peut succomber à la pression, la corruption ou la lâcheté. Exposée aux influences, elle peut dégénérer. Elle est alors menacée dans sa structure même de volonté (sa dignité d'origine et d'identité). Mais à la menace, elle peut répondre par l'ajournement, qui laisse le temps de répondre. Elle peut partir à l'aventure, dans l'espoir d'une maîtrise.

Être conscient, c'est être libre. Pour prévenir sa propre déchéance sous la menace de la violence, il faut du temps. La conscience résiste à la violence. Elle laisse du temps pour que la liberté, qui réside dans l'avenir, puisse prendre position.

Grâce au temps, l'être défini reste à distance de soi. Il n'est pas complètement né, pas encore accompli. L'identité du présent se fractionne en une multiplicité de possibles, qui donnent un sens à l'initiative.

La limite de la conscience s'atteint dans la souffrance physique. Elle s'insère dans un présent sans issue, que nous ne pouvons pas fuir.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La main n'est pas organe des sens, mais maîtrise, domination, disposition; elle garde, met en réserve, possède et situe l'objet dans la maison comme avoir

-

Il est impossible de se faire une idée de la totalité humaine, car les hommes ont une vie intérieure, secrète, qui interrompt la continuité du temps historique

-

La liberté se grave sur les tables où s'inscrivent les lois : elle n'existe que par les institutions, elle tient à un texte écrit, jamais apolitique

-

Il est impossible de fuir la souffrance : elle accule au présent, elle est l'épreuve suprême de la liberté et de la volonté, à la limite de leur abdication

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
ConscienceTemps

AA.BBB

LevinasMots

CO.NSC

FT_ConscienceTemps

Rang = MC
Genre = -