Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, vérité                     Derrida, vérité
Sources (*) : Derrida, l'aporie               Derrida, l'aporie
Jacques Derrida - "Apories - Mourir, s'attendre aux "limites de la vérité"", Ed : Galilée, 1996, p15

 

Mortels magnanimes (Louis Soutter, 1925) -

Derrida, la mort

S'il faut s'attendre à la mort, il faut aussi s'attendre à se laisser emporter au-delà des limites de la vérité

Derrida, la mort
   
   
   
"Je suis mort", "ma mort", signature de l'aporie "Je suis mort", "ma mort", signature de l'aporie
Et il faut s'aventurer pour plus que la vie               Et il faut s'aventurer pour plus que la vie  
Derrida, nos tâches                     Derrida, nos tâches    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le thème de ce texte intitulé Apories est la mort. Il porte, comme on dit, sur la mort - la mort dans son rapport à l'aporie. Jacques Derrida choisit comme sous-titre : Mourir - s'attendre aux "limites de la vérité". Le sous-titre, qui donne une indication sur le thème (le mourir (performatif) plutôt que la mort (constatif)), contient une citation de Diderot, qui cite lui-même le Sénèque de De brevitate vitae (Sur la brièveté de la vie). "C'est un défaut si général, que de se laisser emporter au-delà des limites de la vérité, par l'intérêt de la cause qu'on défend, qu'il faut le pardonner quelquefois à Sénèque. Je n'ai pas lu le chapitre 3 sans rougir : c'est mon histoire." (Diderot, Essai sur la vie de Sénèque le philosophe, sur ses écrits et sur les règnes de Claude et de Néron, 1778). Diderot reproche à Sénèque d'attacher plus d'importance à la méditation qu'à la gestion courante de la vie. Les "limites de la vérité", selon lui (Diderot), sont celles qui nous obligent à l'égard de nos concitoyens. Et pourtant Diderot recommande la lecture du livre de Sénèque. Il faut aussi, semble-t-il dire, se retirer de l'échange et de la dette. C'est cet aveu qui intéresse Derrida. Qu'y a-t-il au-delà des "limites de la vérité" (ce lieu où Sénèque nous invite à aller)? Pas exactement la sagesse des Stoïciens (un droit de propriété absolue sur sa propre vie), mais l'impossible, l'aporie. La vérité est limitée, finie, confinée dans des frontières. Passer au-delà de ces limites est, selon Diderot, illégitime, et pourtant c'est ce qu'il fait, en contrebande, et pour cela il demande pardon. Pardon pour quoi? Pour ne pas avoir respecté les limites de la vie courante.

Il faut endurer l'aporie, dit Derrida, et tout de suite, pas plus tard. Il faut suivre le conseil de Sénèque, repris par Diderot, et ne pas reporter à un jour futur le pas (infranchissable) qu'on peut franchir aujourd'hui, au-delà des limites de la vérité.

 

 

Le pas au-delà dont parle Derrida, ce pas qui n'appartient ni à la vie, ni à la langue, ce pas ininscriptible, dont personne ne peut rendre compte, c'est aussi celui de la mort, du mourir. Sénèque finira, on le sait, par se suicider. Il abandonnera aussi, par le même geste, la sagesse qu'il recommande, celle qui résulte de l'étude de ce qu'on appelle aujourd'hui les sciences.

Il est impossible, dans le cours de sa vie, de franchir les limites de la vérité, mais on peut s'attendre à un tel franchissement (la mort). S'attendre, c'est s'attendre soi-même (je m'y attends), et c'est aussi attendre l'autre (nous nous attendons mutuellement, mais jamais nous n'arriverons ensemble à la mort), le tout autre (la vérité toute autre de la mort, unique et à nulle autre comparable) (p116). La mort est une vérité incalculable, démesurée. Si l'on s'y attend, c'est que l'on a un certain rendez-vous avec ce lieu où il est impossible d'aller. En ce lieu, vérité et non vérité sont inséparables.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVerite

SE.LED

DerridaAporie

OB.KJD

DerridaMort

EC.LEC

DerridaJeSuisMort

GK.KKM

VieOeuvrer

CC.LDD

DerridaTache

KU.LKD

UMOrtVerite

Rang = LMortVerite
Genre = MR - IA