Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, responsabilité(s)                     Derrida, responsabilité(s)
Sources (*) : Derrida, christianisme, latinisation               Derrida, christianisme, latinisation
Jacques Derrida - "Donner La Mort", Ed : Galilée, 1999, p93

 

Le sacrifice d'Isaac (dessin de Rembrandt) -

L'héritage d'Abraham, irrévocable

Pour qui assume la responsabilité personnelle, ni le sacrifice d'Isaac, ni la parole de Luc exigeant des disciples la haine de leurs proches, ne peuvent être effacés

L'héritage d'Abraham, irrévocable
   
   
   
Derrida, la tora Derrida, la tora
Derrida, le sacrifice               Derrida, le sacrifice  
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Par essence, la responsabilité est illimitée, inconditionnelle, extraordinaire. Je ne peux pas être responsable uniquement à l'égard de mes proches, de mes amis, de ma famille ou de mes enfants. Je suis responsable à l'égard de tout autre, de toute altérité, humaine ou non. C'est ainsi qu'on peut interpréter le récit fondamental du sacrifice d'Isaac dans les trois religions monothéistes. Un autre engagement peut justifier que tu sacrifies ton propre fils. Le lieu où cela est arrivé (le mont Moriah) est pour les Juifs celui où Jacob combattra contre l'ange, où le Temple sera construit. Encore aujourd'hui, ils vont pleurer et prier sur le mur des Lamentations. Pour les musulmans, c'est le lieu d'où le prophète est monté au paradis et pour les chrétiens, c'est celui de la Crucifixion. Dans les trois cas, le sacrifice d'Isaac est ineffaçable.

Dans l'Evangile de Luc, il est dit ceci : "Si quelqu'un vient à moi et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple" (Luc XIV, 26, cité par Derrida). Pourquoi tant de haine? Pourquoi cette phrase choquante, et même ahurissante? Qui a la foi doit renoncer à l'éthique courante (la fidélité aux siens, au groupe, à la nation). Il doit sacrifier et même trahir ceux qu'il aime, il doit pouvoir leur donner la mort, dans la crainte et le tremblement, pour ouvrir la possibilité de la responsabilité. Cet engagement excessif, impensable, irremplaçable, n'est pas secondaire pour le chrétien, il n'est pas périphérique, c'est son engagement même, sa moralité même.

Le sacrifice d'Isaac (dessin de Rembrandt, non daté).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaResponsabilite

LK.LLM

DerridaChrist

FG.LLO

AbrahamHeritage

IF.LIF

DerridaTora

OI.LOI

DerridaSacrifice

HU.LHU

U.responsabilité

Rang = XGeneseIsaac
Genre = MR - IA