Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le rien, khôra                     Derrida, le rien, khôra
Sources (*) : Derrida, le nom               Derrida, le nom
Jacques Derrida - "Khôra", Ed : Galilée, 1993, pp15-16

 

Dessin illustrant une lettre ą Pierre Laval (Antonin Artaud, 1943) -

Un triple essai sur le nom

Khôra annonce l'irruption du nom; inapte à nommer, elle arrive comme le nom

Un triple essai sur le nom
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il est embarrassant de parler de la khôra car on ne peut que discourir sur elle, alors qu'elle résiste aux oppositions du discours, à ses marques, à ses empreintes, à ses interprétations. C'est pourquoi Derrida parle de khôra (un nom, toutefois sans majuscule pour préserver l'ambiguité) en plus de la formulation usuelle la khôra (un mot, un nom commun). Autre genre de discours ou autre genre d'être (le troisième selon Platon, qui s'ajoute au sensible et à l'intelligible), il ne désigne aucun étant auquel on pourrait affecter l'article défini : la khôra, ni aucun concept que pourrait appréhender le discours philosophique. Khora, qui ne donne lieu à rien, nomme une ouverture béante, un abîme, un chasme [gouffre] (p45), [qu'il ne faut pas confondre avec un chaos car il ne s'oppose à aucune assise stable]. Ce n'est pas un concept. Elle n'a ni signification, ni valeur.

Contrairement aux noms propres usuels qui renvoient à des personnes, la khôra n'a pas de référent réel. Elle ne fait appel à rien qui puisse répondre, une propriété qu'elle doit garder (p33), qu'il nous faut garder précise Derrida.

"Quoi de ce lieu? Est-il nommable? et n'aurait-il pas quelque rapport impossible à la possibilité de nommer? Y a-t-il là quelque chose à penser, comme nous le disions si vite, et à penser selon la nécessité?" (Derrida, Khôra, p18).

D'une part Khôra n'est pas nommable, elle est impossible à nommer; mais d'autre part Khôra est un nom. Il est possible de la nommer, mais cette possibilité est en rapport avec l'impossible.

 

 

Quand un nom vient, il dit plus que le nom, il dit l'autre.

[En écrivant à Pierre Laval, dirigeant politique de son temps (1943), Artaud le ravale à sa juste place : il n'a pas de nom, le nom reste à advenir.]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaRien

DE.LDE

DerridaNom

RK.LKR

EssaiNom

GC.LDF

UKhoraNom

Rang = K
Genre = MJ - NA