Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
CinéAnalyse : En laissant se faire le retrait                     CinéAnalyse : En laissant se faire le retrait
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Nata Tsvirka - "Les spirales du retrait", Ed : Guilgal, 2007-2017, Page créée le 6 septembre 1998

[(CinéAnalyse) : En se retirant, sans raison ni calcul]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1965.

- L'homme au crâne rasé (André Delvaux).

1969.

- L'Arrangement (Elia Kazan).

1973.

- Belle (André Delvaux).

1988.

- Damnation (Béla Tarr).

C'est l'autodénigrement, le faux retrait narcissique qui se termine par une trahison, l'anti-retrait qui n'est qu'une réaffirmation de soi-même.

2017.

- Zama (Lucrecia Martel).

2018.

- Sleep well (Jean-Luc Nancy).

---

Comme telle, l'expérience cinématographique est déjà un retrait. Il suffit d'entrer dans une salle de cinéma, d'éteindre la lumière, de rester immobile quelques minutes, et, comme le montre Christian Metz dans Le signifiant imaginaire, nous tombons dans une sorte de petit sommeil qui suspend notre jugement, efface notre personnalité habituelle et nous coupe de tout rapport de pouvoir. Le film exige du spectateur qu'il renonce à la souveraineté de son moi, à son monde habituel, à ses désirs et même à ses fantasmes personnels. Ce second retrait redouble le retrait inaugural qui a remplacé une scène réelle, avec ses acteurs et ses décors, par une image projetée sur l'écran. Définitivement détruite, cette scène conserve une certaine forme de présence qui est celle de l'objet retiré, à laquelle se mesure une autre présence atténuée, celle du regardeur.

Il arrive que cette dimension de retrait se manifeste dans le contenu même du film. Dans sa vidéo, Sleep well, Jean-Luc Nancy ne se réveille que pour plonger dans une autre sorte de sommeil où Je me suis endormi peut s'interpréter comme : Je me suis retiré, voire : Je suis mort. Omniprésente au cinéma, la mort est aussi l'insistance du retrait.

A propos d'un film où il joue (D'ailleurs Derrida, réalisé par Safaa Fathy, 1999), Jacques Derrida fait remarquer qu'une fois tourné, personne ne peut se réapproprier le film, ni le réalisateur, ni le spectateur, ni l'acteur. On pourrait même dire que le film ne peut pas s'approprier lui-même, car il y a toujours dans un film du hors-champ, du non-dit, de l'incomplétude. C'est cette incomplétude qui permet parfois de montrer le dépouillement le plus irréel, le plus irrationnel, comme le cas du personnage de Belle (André Delvaux, 1973) qui, sous prétexte d'un amour impossible, se débarrasse d'un seul coup des appartenances et possessions auxquelles jusque'alors, il semblait tenir le plus.

--------------

Propositions

--------------

-

L'Arrangement (Elia Kazan 1969) - Plutôt que ce qu'on m'impose, je préfère être ce que je respecte vraiment, moi-même, rien

-

Belle (André Delvaux, 1973) - Je dois, pour sur-vivre, me dépouiller de tout ce qui m'appartenait : identité, culture, personnalité, profession, croyances, etc.

-

L'homme au crâne rasé (André Delvaux, 1965) - Pour déchirer la crypte, il faut se sacrifier soi-même, se retirer

-

"Sleep well" (Jean-Luc Nancy, 2018) - Seul un vivant peut dire : "Je suis mort"

-

[Le cinéma est un art de la soustraction, du retrait, de l'"understatement", de l'incomplétude]

-

Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma (Christian Metz, 1977) [SI]

-

Immobile et muet, le spectateur de cinéma est en situation de "petit sommeil"

-

Le cinéma suppose un double retrait : 1/ L'objet filmé 2/ la personne du spectateur

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
NataRetrait

AA.BBB

CineLoft

TK.LKK

LR_NataRetrait

Rang = H
Genre = Pfem -