Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, performativité inouïe                     Derrida, performativité inouïe
Sources (*) : Derrida, le cinéma               Derrida, le cinéma
Jacques Derrida - "Trace et archive, image et art", Ed : INA, 2002, p110

 

-

Cinéloft : En laissant se faire le retrait

Un film est un art de la coupure : ce qu'il "fait", c'est qu'on ne puisse pas se réapproprier cette chose-là, qui n'apparaît qu'à l'autre

Cinéloft : En laissant se faire le retrait
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il est question de D'ailleurs Derrida, ce film signé par Safaa Fathy, dont elle est l'auteur et dont Derrida est à la fois le thème et l'acteur. C'est elle (la réalisatrice) qui a fait les choix, par sa compréhension multiple de ce que lui, Derrida, a écrit. Mais qu'est-ce que ce faire? En quoi consiste-t-il? Il y a le choix du matériau; il y a aussi un certain rapport à l'acteur; il y a son autoportrait à elle, Safaa Fathy. Avec l'acteur, un contrat dissymétrique s'est établi, un contrat hétéronomique comparable à une circoncision (car ni l'acteur, ni le circoncis, ne maîtrisent l'alliance dans laquelle le "faire" les a engagés). Même si, apparemment, la frontière entre public et privé est brouillée [car les sources privées de l'homme public sont montrées], son secret à lui (à l'acteur-thème) reste gardé, séparé, en réserve. Ce qui lui est absolument singulier, propre, idiomatique, cette chose-là, on la laisse vivre. C'est en cela que le film est une coupure. Il permet à Derrida de ne pas se sentir engagé dans ce qu'il a de plus propre. Ni la réalisatrice, ni l'acteur, ne peuvent se réapproprier le film : il y a interruption de la réappropriation, coupure d'avec soi mais sans mutilation (autre analogie avec la circoncision). Le montage coupe, interrompt, puis il enchaîne, il recoud.

 

 

[Mais cela ne vaut pas pour tous les films : seulement ceux qui sont des oeuvres, des oeuvres singulières des "oeuvres en tant qu'oeuvres"].

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
OeuvreConcept

MG.LGG

DerridaCinema

IK.LIK

NataRetrait

HF.LKD

UCinemaCoupure

Rang = NCinemaCoupure
Genre = MH - NP