Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida : retrait, judéités à venir                     Derrida : retrait, judéités à venir
Sources (*) : [La] matrice derridienne (ce qui s'en restitue)               [La] matrice derridienne (ce qui s'en restitue)
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2017, Page créée le 11 mars 2017 Et il faut préférer ce qui rompt avec l'économie

[De la tradition juive, il faut retenir ce qui se retire, ce qui rompt avec l'économie]

Et il faut préférer ce qui rompt avec l'économie
   
   
   
Judéités derridiennes : surenchère du marrane Judéités derridiennes : surenchère du marrane
Et il faut laisser œuvrer les retraits               Et il faut laisser œuvrer les retraits    
                       

1. Retrait.

Jacques Derrida ne cesse de jouer du paradoxe. Il s'est toujours affirmé Juif, mais s'est retiré du judaïsme. Se proclamant le dernier des Juifs, il ne cesse d'appeler, sans le dire, à une judéité à venir.

 

2. Anéconomie.

C'est un extraordinaire paradoxe par rapport à l'antisémitisme courant et à l'antijudaïsme de l'Eglise. Selon Derrida, ce qu'il y a de plus juif, de plus singulier dans le judaïsme, c'est ce qui rompt avec l'économie. Bien sûr, comme dans toute religion, la logique de la dette et de l'échange le traverse de part en part : il suffit de livre le Lévitique. Mais de toutes les façons possibles, il y résiste, comme le montre le traitement du sacrifice dans le récit du sacrifice d'Isaac. Quand Jacques Derrida interprète ce sacrifice ou d'autres rituels, comme la circoncision ou le port du talith, c'est toujours le prisme anéconomique qui prévaut. Il en est de même quand il parle du "rien", du "sans contenu". Le "sans contenu" brise le cycle.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Derrida, judaïsme, judéités]

-

[Derrida, la Torah]

-

[Derrida, la Cabale]

-

[La Cabale cachée de Jacques Derrida]

-

[Derrida, théologie négative, prière]

-

[Dans "Glas", Jacques Derrida prend au mot ce que Hegel reproche au judaïsme : il n'est pas de relève possible au "rien" invisible, innommable, au "sans contenu" des Juifs]

-

[Nous sommes tous assignés à l'héritage irrévocable d'Abraham : hospitalité, responsabilité, subjectivité, pardon, secret, silence, mutisme]

-

[La matrice derridienne (ce qui s'en étudie)]

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Y a-t-il, parmi les nombreuses réceptions de l'œuvre derridienne, une ou plusieurs qu'on puisse qualifier de réception juive? C'est difficile à dire. On ne peut pas dire qu'il y ait, de la part des institutions juives, une attention particulière. C'est une œuvre trop ambiguë, trop complexe, dont il est impossible de savoir si elle est dedans ou dehors. Y en a-t-il de la part des penseurs, des philosophes spécialistes du judaïsme ou eux-mêmes impliqués dans cette tradition? Ce n'est pas sûr. Il y a des textes, des articles, quelques livres, mais pas assez pour qu'on puisse parler de réception. Cela pose une question non pas circonstancielle, mais essentielle. Une telle réception est-elle seulement possible? Ou bien, par son caractère virtuellement communautaire, est-elle d'emblée incompatible avec la pensée derridienne? A cette question, on ne donnera jamais de réponse définitive, elle restera toujours pendante.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
DerridaJAneconomie

AA.BBB

DerridaCheminements

XS.AN.ECO

ChoixAneconomie

VJ.LLM

JudeitesAVenir

KD.LLK

RetraitOeuvrer

XE.LKE

LJ_DerridaJAneconomie

Rang = VderridaJAneconomie
Genre = -