Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
         
 
         
Le récit de l'Orloeuvre

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'archive                     Derrida, l'archive
Sources (*) : Freud, entre concept et archive               Freud, entre concept et archive
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp89-93

 

Le fils-archonte (Jacaline Glevenors, 2011) -

L'archonte se veut le fils aîné, le premier à avoir obéi, après-coup, au patriarche

   
   
   
               
                       

Cliquer pour accéder à son texte

 

Commentant le texte de Yosef Hayim Yerushalmi sur Le Moïse de Freud, Jacques Derrida donne deux exemples de ce qu'il appelle une "primo-secondarité". Dans les deux cas l'historien, engagé dans un "Monologue avec Freud", s'écarte de la position neutre, objective ou scientifique qui est celle du savant ou de l'universitaire (du scholar) pour se placer, vis-à-vis de l'archive, en position d'archonte. Après le premier patriarche (Jakob ou Sigmund Freud), il est le premier à instituer l'archive.

1/ Exemple premier ou archi-exemple : Yerushalmi se veut le premier à avoir déchiffré la dédicace que Jakob Freud avait rédigée pour son fils Sigmund dans la bible familiale. Il exhibe le document, le lit, l'interprète, le classe, l'établit. Il restitue une deuxième fois la bible que le père avait restituée à son fils, la recouvrant d'une seconde peau. C'est lui le premier, après Freud, à avoir lu ce texte, c'est lui l'héritier, le premier à partager le secret : en 1891, Jakob demandait à son fils de revenir à l'étude de la bible.

2/ Abandonnant son statut d'historien, Yerushalmi reprend à son compte le concept freudien d'"obéissance après coup" (Nachträgliche Gehorsam, en anglais deferred obedience qu'on peut traduire aussi, en français, par docilité après-coup). En rédigeant L'homme Moïse et le monothéisme, Freud a obéi à son père de manière différée (presque 50 ans plus tard, en après-coup). Il revient indirectement à l'étude de la torah. "Le fait que je me plongeai très tôt, à peine terminé l'apprentissage de la lecture, dans l'étude de l'histoire biblique, a déterminé de façon durable, comme je m'en suis aperçu beaucoup plus tard, l'orientation de mes intérêts". Yerushalmi, dans son monologue fictif avec le spectre Freud, fait la vérité de l'archive : une vérité qui n'est pas celle (scientifique) de l'histoire, mais celle de l'obéissance.

L'archonte n'est pas seulement le gardien des archives. Assumant une position patriarcale, il les interprète, les institue, leur assigne une position dont il se fait le garant. Il dit la loi (c'est un magistrat). Classant les documents, les organisant en corpus ou en systèmes, il rassemble et énonce les traditions, récits et concepts qui font autorité. Il légitime l'ordre à partir duquel tout commence et commande, désigne le lieu, l'adresse où les documents officiels sont mis en réserve, et régule leur reproduction.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArchive

CE.LCE

FreudArchive

EJ.LEJ

UArchiveApresCoup

Rang = Qaprescoup
Genre = DET - DET