Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Biologie, le texte du vivant                     Biologie, le texte du vivant
Sources (*) : Derrida, la vie, la survie               Derrida, la vie, la survie
Jacques Derrida - "Séminaire 1975-76 "La vie la mort"", Ed : Seuil, 2019, pp113-114

 

-

Derrida, médias, télé - technique

Au texte des sciences de la vie, commun au vivant et au biologiste qui les énonce, s'attachent des pouvoirs tout à fait singuliers

Derrida, médias, télé - technique
   
   
   
Derrida, texte, hors - texte Derrida, texte, hors - texte
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

D'un côté la biologie, après les découvertes du 20ème siècle, prolonge une longue tradition logocentrique. Mais d'un autre côté, le fait qu'elle se présente à présent comme un texte, modifie la structure du savoir, son rapport au savant, son pouvoir et ses effets. Pour démontrer cela, Jacques Derrida dresse un parallèle qui n'est pas selon lui fortuit, mais une analogie de structure entre :

- le discours scientifique, qui comme l'explique François Jacob, est organisé comme un texte (avec messages, instructions, etc.)

- la structure du référent, qui n'est plus considéré dans ses composantes physiques ou chimiques (comme dans les étapes précédentes de l'évolution de la biologie, cf pp111-112), mais aussi comme un texte, ce qui est le cas pour les sciences du vivant, et pas pour d'autres régions de la connaissance (les mathématiques, la physique)

- la subjectivité du savant, du connaissant, organisée elle aussi comme un texte, qui produit des textes qui servent de modèles à l'étude de ce texte qu'est supposé être le vivant.

L'affinité entre ces trois dimensions n'est pas seulement liée au discours, elle n'est pas seulement métalangagière ou métatextuelle, elle tient à la réalité même des choses. On ne peut pas dans ces conditions utiliser de la même façon des mots comme image, modèle, analogie, on ne peut pas opposer la métaphore au concept comme on le fait dans un système clos. Ce système est circulaire, mais il peut aussi produire des effets inattendus par contamination, supplémentarité.

Troisième Réalité II (Vladimir Kobrin, 1996).

 

 

La particularité de la structure textuelle du vivant, c'est qu'elle résonne avec tous les autres textes. Ce n'est pas un champ comme les autres - raison pour laquelle toute intervention, tout jeu dans ce champ suscite des questions logiques, conceptuelles [et aussi "éthiques"] quasiment insolubles.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
BiologieTexte

FD.LDF

DerridaVie

SO.LMO

DerridaTeleTechne

LO.MOK

DerridaTexte

NF.LLO

UTexteBiologie

Rang = OBiologiePerformatif
Genre = MH - NP