Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'alliance                     Derrida, l'alliance
Sources (*) : Derrida, responsabilité(s)               Derrida, responsabilité(s)
Jacques Derrida - "Donner La Mort", Ed : Galilée, 1999, pp103-105, 112

 

Le sacrifice d'Isaac (enluminure espagnole, 13e s) -

Derrida, le secret

Il n'est d'alliance que singulière et dissymétrique; il faut qu'elle reste secrète, on ne peut rien en partager, on ne peut partager que le rien

Derrida, le secret
   
   
   
L'héritage d'Abraham, irrévocable L'héritage d'Abraham, irrévocable
Derrida, la singularité               Derrida, la singularité  
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Alors qu'un contrat est symétrique (il associe plusieurs parties égales, homogènes), une alliance est dissymétrique. Les alliés sont alliés, mais il n'y a rien de commensurable entre eux, c'est un rapport sans rapport. Quand Abraham entend la demande de Yhvh, Dieu unique (unique pour lui) : "Or ça, prends ton fils, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac; achemine-toi vers la terre de Moria, et là offre-le en holocauste sur une montagne que je te désignerai" (Gn 22:1), il acquiesce. La demande s'adresse à lui, personnellement, lui et lui seul. C'est une épreuve dont il est seul responsable, dont il ne parle à personne. Entre ce "je" et un autre transcendant, caché, l'alliance est secrète. C'est pour lui un devoir absolu qu'il ne peut ni enseigner, ni illustrer, dont il ne peut déduire aucune règle générale, aucun concept. Il n'ignore pas que cette alliance est inintelligible pour les autres, qu'elle est énoncée dans une idiome, une langue étrangère à celle que sa famille ou sa communauté peuvent entendre. Une alliance de ce type n'est pas un partage (ni avec les proches, ni avec Yhvh), elle n'est pas partageable; il n'y a "rien" en partage. Nous ne pouvons connaître ni son secret, ni sa passion, qui est intransmissible. La foi n'a pas d'histoire, elle recommence toujours, on la réinvente à chaque fois dans un commencement absolu. Elle est pour l'autre étrange, monstrueuse. La seule chose que nous puissions partager avec Abraham, c'est cette coupure qui le sépare à la fois de Dieu et des hommes.

Le sacrifice d'Isaac (enluminure espagnole, 13ème siècle).

 

 

En devenant responsable devant cet autre, au titre de cette alliance, Abraham accepte et assume, à l'égard de la communauté des hommes ou des proches, une irresponsabilité. Il se délie de toute dette vis-à-vis de sa famille. Devenu virtuellement criminel ou meurtrier, il ne peut s'attendre à aucune sympathie, empathie ou consolation. On ne l'admirera pas pour cet acte, comme on peut admirer un héros, on ne pleurera pas pour lui, on le rejettera au contraire. Et pourtant il est prêt à agir. Ce ne sera pas lui qui arrêtera le geste, ce sera l'autre.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAlliance

IM.LLI

DerridaResponsabilite

FB.MML

DerridaSecret

CL.LLC

AbrahamHeritage

DR.LER

DerridaSingul

VD.LDD

Q.responsabilité

Rang = LAllianceSecret
Genre = MR - IA