Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : le "je" au moment où il se perd                     CinéAnalyse : le "je" au moment où il se perd
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Max Uryos - "Une axologie sans fondement", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 16 juillet 2007

 

-

[(CinéAnalyse) : En n'authentifiant le "je" qu'au moment où il se perd (désubjectivation)]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1968.

- Rosemary's Baby (Roman Polanski).

1987.

- Hôtel de France (Patrice Chéreau).

2017.

- Zama (Lucretia Martel).

---

Si l'on parle de désubjectivation, c'est qu'il y a encore du sujet; et si l'on parle de déshumanisation, c'est qu'il y a encore de l'humain. J'en déduis que ni le sujet, ni l'humain ne sont en train de disparaître, quoiqu'on en dise. Ce qui se passe est beaucoup plus compliqué et, je dirais, beaucoup plus tordu. Ça se situe plutôt du côté de l'angoisse. On se rend bien compte qu'il y a des choses qui marchent toutes seules, comme si une écriture, quelque part, pouvait s'écrire elle-même. C'est une menace qui ne date pas d'hier. Depuis son apparition, on dénonce la clarté aveuglante de la télévision. Le sujet y est sans doute encore plus absent que dans l'Internet. Mais l'impersonnel n'a-t-il pas émergé bien avant, au moins un siècle plus tôt? N'est-il pas déjà dans Cézanne?

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Hôtel de France (Patrice Chéreau, 1987) - Les pères s'effacent, plus rien ne soutient les fils, il n'y a plus ni sujets, ni amis, ni amants

-

Rosemary's Baby (Roman Polanski, 1968) - On exhibe les preuves d'angoisse, de crainte qu'il n'y ait plus de sujet pour l'éprouver

-

Le monde était constellé de lucioles, mais elles ont disparu dans l'aveuglante clarté des projecteurs d'aujourd'hui - il n'existe plus d'êtres humains

-

Le sujet se retire!

-

L'art de Cézanne est tourné vers une réalité vide de présence humaine et de vie organique

-

Incapable de fixer les contours de son espace discursif, l'Internet met en place des opérations sans sujet repérable

-

L'Internet est un phénomène de conscience dont le moi ou le je sont absents

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
ProDesubjectivation

AA.BBB

CineLoft

OT.LOT

KJ_ProDesubjectivation

Rang = MH
Genre = -