Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : En brouillant les limites                     CinéAnalyse : En brouillant les limites
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Nikita Bavel - "La jubilation de l'informe", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 27 fév 2019

 

-

Du brouillage des arts surnage le cinéma

[(CinéAnalyse) : En brouillant les limites, en perturbant les codes]

Du brouillage des arts surnage le cinéma
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1959.

- Pickpocket (Robert Bresson).

1972.

- Une femme sous influence (John Cassavettes).

1981.

- My dinner with Andre.

1994.

- Vanya on 42nd Street.

2018.

- Les étendues imaginaires (Siew Hua Yeo).

---

On sait depuis Christian Metz que le cinéma a une double fonction : conforter les codes existants, et aussi les confronter les uns aux autres, les transformer. Sans doute les deux vont-ils ensemble. On ne peut conforter un code que si l'on explore ses limites. Cette fonction est devenue une sorte de norme : il faut que le cinéma aille toujours plus loin, qu'il se transforme en hypercinéma. Sa tâche est de mettre à l'épreuve les limites, toutes les limites.

Il faut à Louis Malle deux films, My dinner with Andre et Vanya on 42nd Street, pour effacer les frontières entre la vie, le théâtre et le cinéma.

Dans Les étendues imaginaires (Siew Hua Yeo, 2018), les bordures sont géographiques, politiques, psychologiques, etc. Aucune n'est à l'abri, elles sont toutes menacées, y compris celle qui sépare (ou ne sépare pas) la vie de la mort.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Pickpocket (Robert Bresson, 1959) - Jouir d'un vol, dans un désintéressement absolu, pour affirmer simultanément, sans les dissocier, son innocence et sa culpabilité

-

My dinner with Andre (Louis Malle, 1981) - Je voudrais apprendre à vivre, enfin

-

Vanya on 42nd Street (Louis Malle, 1994) - Ni fiction, ni documentaire, ni théâtre, ni cinéma, ni genre déterminé - aporétique comme la mort

-

Les étendues imaginaires (Siew Hua Yeo, 2018) - Un monde clos dont les bords ne s'étendent qu'au prix d'une étrange et incontrôlable transformation

-

Le cinéma est un lieu de passage, de transformation et de confrontation des codes

-

[L'hypercinéma en donne toujours plus : surenchère du débordement, du trop-plein, de l'outrancier, de l'obscène, du violent et du déréglé]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
CineBrouillage

AA.BBB

CineLoft

HO.MPL

BrouillageCtp

BE.LKE

MB_CineBrouillage

Rang = ZCineloftBrouillageCinema
Genre = -