Projet
Derrida
Art
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
                     
les collectes de l'Orloeuvre
Boutique

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Une différence hors système                     Une différence hors système
Sources (*) : Marcel Duchamp               Marcel Duchamp
Jean-François Lyotard - "Les transformateurs Duchamp", Ed : Galilée, 1977, pp55-57

 

Schema du Grand Verre de Marcel Duchamp, par Jean Suquet -

Le Grand Verre de Marcel Duchamp est "miroirique" : les espaces de la Mariée et des Célibataires se regardent, mais ils restent dissimilables, ni superposables, ni congruents

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le Grand Verre est traversé en son milieu par une paroi duplice analogue à celle qui sépare les Dissoi logoi des sophistes. Cette paroi, vue en tranche, n'est visible que comme ligne qui sépare le haut et le bas du Grand Verre. Le Verre serait un miroir à deux faces, ayant cette ligne pour charnière. En bas, Duchamp a appliqué la perspective dite légitime, tandis qu'en haut l'espace est plus complexe, la perspective est plus libre. Les deux espaces virtuels se réfléchissent, mais leur incongruence est forte. Ils ne sont pas superposables. Il y a entre eux la même paroi qui conjoint et disjoint les discours antithétiques. La ruse de Duchamp lui permet d'engendrer des dissemblables.

Les Dissoi logoi des sophistes grecs sont des discours duplices : par exemple prononcer l'éloge et le blâme sur un même sujet, ou accuser en innocentant. Aristote s'indigne du procédé. Il veut mettre fin à la sophistique au nom du vrai (p48). Ici commence la terreur : désir d'avoir le dernier mot, de disposer d'une mesure commune au pour et au contre. La machination célibataire (comme Nietzsche ou Kafka) prend position pour le concubinage des dissemblables. Elle préfère la paroi aux machines mimétiques. Marcel Duchamp appelle miroirique cette fonction dissimilatrice. Les deux côtés sont maintenus dans l'incongruence, sans qu'un tiers, une dialectique ou un dialogue ne vienne unifier les contraires.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Duchamp
DifferenceVision

MG.LMM

DuchampParcours

GR.LFG

T.Duchamp

Rang = O
Genre = MK - NG