Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Orlolivre : comment ne pas (se) sacrifier?                     Orlolivre : comment ne pas (se) sacrifier?
Sources (*) : X, sans X (Orlolivres)               X, sans X (Orlolivres)
Pierre Delain - "Après...", Ed : Guilgal, 2017, Page créée le 21 avril 2020

 

-

Les tâches orloviennes (ce qui s'en éparpille)

[Orlolivre : (Se) sacrifier, sans sacrifice]

Les tâches orloviennes (ce qui s'en éparpille)
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

Nous sommes tous, toujours, dès la naissance et avant même la naissance, endettés : par la langue, la culture, la parenté, la famille, le milieu, etc. Il nous est impossible d'échapper à la dette, et s'il y a dette, c'est que nous sommes tous, à la naissance, engagés, enrôlés, culpabilisés, sacrifiés, etc., et s'il y a engagement, c'est aussi qu'il y a échange, économie, restitution, réparation, responsabilité, etc... Cet enchaînement qui semble indissociable de la vie, faut-il l'arrêter, faut-il prendre le risque de le briser ? Il y aurait chez Derrida une prise de position essentielle préalable. Oui, il faut prendre ce risque, et même plus, oui, il le faut car sans cela il n'y aurait ni éthique, ni même possibilité de rapport à l'autre. Il faut donc du don, de l'hospitalité, etc., ce que les humains savent depuis toujours. Il le faut, inconditionnellement, c'est déjà inscrit dans l'échange lui-même. Mais cela, cet engagement inconditionnel, ne s'inscrit-il pas aussi dans une logique ? Si c'est une autre logique, alors laquelle ? Ou bien cela ne témoigne-t-il pas, lui aussi, de la même logique ? Ou d'une logique encore pire ? Ou d'un sans-logique (guère plus rassurant) ? Rien de tout cela ne peut être exclu.

---

1. La dette d'avant la dette.

2. Circularités.

3. Culpabilités.

4. Sacrifices.

5. Confessions.

6. Ruptures du cercle.

7. Brisures inconditionnelles du cercle.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Un archi-performatif entretient la dette : il engage, promet, conjure, adjure, culpabilise ou disculpe]

-

[Derrida, cercles, circularités, dette, échange, économie]

-

[(CinéAnalyse) : En fermant le cercle, en clôturant l'échange, en suturant l'héritage]

-

[Derrida, latinisation, christianisme]

-

[(CinéAnalyse) : En sécularisant le christianisme par les thématiques de la faute, la dette, la culpabilité, le pardon, le châtiment et le salut]

-

[Derrida, le sacrifice]

-

[(CinéAnalyse) : En jouant du sacrifice, pour y succomber]

-

[Derrida, manque, défaut, impuissance, vulnérabilité]

-

[Derrida, la confession]

-

[Derrida, le pardon]

-

[(CinéAnalyse) : En témoignant d'un indéfectible désir de pardon]

-

[(CinéAnalyse) : En vivant avec l'irréparable]

-

[(CinéAnalyse) : En butant sur l'irréductibilité d'un impardonnable]

-

[Derrida, l'animot "animal"]

-

[Derrida, la bêtise]

-

[Il faudrait, dans le rapport à l'animal, excéder toute économie sacrificielle]

-

[Et il faut préférer l'incalculable : ce qui n'entre dans aucune économie, ce qui rompt avec la réciprocité de l'échange]

-

[(CinéAnalyse) : En laissant les dettes insoldées]

-

[(CinéAnalyse) : En laissant venir le pas qui délie de toute dette, de tout engagement]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

OrloLivres
CulpaDette

AA.BBB

GdoFabrique

JD.KLM

DerridaEpar

DD.LDD

NK_CulpaDette

Rang = VOrlolivreSacrifice
Genre = -