Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'aporie                     Derrida, l'aporie
Sources (*) : Derrida, Heidegger               Derrida, Heidegger
Jacques Derrida - "Apories - Mourir, s'attendre aux "limites de la vérité"", Ed : Galilée, 1996, pp64-65

 

Danse macabre (Joseph Sattlet, 1912) -

Derrida, la mort

Comme toute oeuvre qui mérite ce nom, "Sein und Zeit" (Heidegger) excède ses propres frontières; en un lieu où elle fait l'épreuve de l'aporie, elle sort d'elle-même

Derrida, la mort
   
   
   
Derrida, l'art, l'oeuvre Derrida, l'art, l'oeuvre
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans Sein und Zeit, Heidegger rappelle qu'il est impossible de mourir pour l'autre, à sa place. La mort du Dasein doit être distinguée de toute autre fin, de toute autre limite. Elle est irremplaçable. Heidegger reconnaît, il accrédite les savoirs sur la mort (biologie, démographie, anthropologie, histoire, théologie, etc.), mais son analytique existentiale ne se laisse pas enfermer dans les frontières de ces domaines. Il "met en œuvre une logique de la présupposition", qui cherche à expliciter les pré-compréhensions, non-dites, qui précèdent et supposent ces savoirs. C'est "la logique de ce geste heideggerien" (p57) qui intéresse Derrida. Or cette logique, cette ontologie préliminaire du Dasein, cette analytique absolument prioritaire, toujours selon Derrida, est aporétique - des apories que Heidegger lui-même n'a pas mises au jour.

Ce qui rend l'événement Sein une Zeit si unique, ce qui en fait une œuvre digne de ce nom, ce n'est pas ce que Heidegger aura "voulu dire", c'est cette dimension aporétique, cet excès de l'œuvre sur elle-même. Ce livre inachevé, interrompu, serait irréductible à ses propres catégories. Au-delà des thèmes qu'il aborde (la mort, l'horizon transcendantal du temps), par sa prématuration même, il fait l'épreuve de l'aporie.

 

 

Citation : "La question reste entière de savoir ce que veut dire "faire l'épreuve de l'aporie", voire mettre en œuvre l'aporie. Cela ne signifie pas nécessairement l'échec ou la paralysie, la négativité stérile de l'impasse. Ce n'est ni s'y arrêter, ni la dépasser. (...) Demandons-nous ce qui arrive, ce qui se passe avec l'aporie. Faire l'épreuve ou l'expérience de l'aporie, de l'aporie comme telle, est-ce possible?" Sans poursuivre ici le cas particulier de Heidegger, on peut se demander si cela vaut pour toute œuvre.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAporie

OS.LOS

DerridaHeidegger

OG.LOG

DerridaMort

DQ.LDF

DerridaArt

JY.LLO

UOeuvreAporie

Rang = QHeideggerSeinUZeit
Genre = MR - IA