Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la tora                     Derrida, la tora
Sources (*) : Derrida, Lévinas               Derrida, Lévinas
Jacques Derrida - "Adieu à Emmanuel Lévinas", Ed : Galilée, 1997, p204

 

- -

Derrida, l'alliance

Le nom "Sinaï" porte ce qui sera venu avant Sinaï : le visage, le retrait du visage, et ce qui dans le Dire contredit le Dire : la justice

Derrida, l'alliance
   
   
   
Derrida, le juste Derrida, le juste
Derrida, le juste               Derrida, le juste  
Derrida, retrait, effacement                     Derrida, retrait, effacement    

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

 

On peut attacher une révélation à des lieux déterminés, par exemple la montagne du Sinaï (Moïse, les Tables de la loi, la Thora) ou le mont Horev (le prophète Elie, la voix de fin silence). Mais les noms Sinaï ou Horev renvoient-ils seulement à cet événement daté, unique, ou à d'autres révélations, tout aussi uniques, qui auraient pu avoir lieu auparavant? La tradition juive évoque une Thora d'avant la Thora, et l'expérience mystique du prophète Elie n'était peut-être pas la première. Dans son analyse des textes de Lévinas, Derrida associe le nom propre "Sinaï" à ce qui pour lui est un autre nom propre, "visage". Le visage en tant qu'accueil de la chose, fiabilité pré-originaire, n'est-il pas "plus vieux" que le Sinaï lui-même? Depuis l'hébreu, les deux sont intraduisibles (panim, le mot hébreu pour "visage", est un pluriel).

Selon Derrida, "avant" Sinaï [pour d'autres, les autres peuples, dans leur élection singulière], ce n'est pas l'alliance de Noé qui prévaudrait [comme le soutient la tradition juive], mais la reconnaissance d'une alliance inconditionnelle et conditionnelle, une exigence de justice au nom d'un Tiers qui, dans le même mouvement, porte et contredit une messianicité structurelle. Ainsi les deux noms propres, Sinaï et visage, se trouvent-ils lestés d'un poids d'énigme.

 

 

[Ce qui arrive au Sinaï, c'est que pour dire la loi, Dieu a voilé ou retiré sa face (ses faces). Dès qu'une loi de justice est dite, cette face (ces faces) est / sont voilée(s). Aucun dévoilement d'une vérité pré-existante n'étant à attendre, on ne peut rien anticiper. Si le visage, au sens lévinassien, est le nom d'une loi de justice, son Dire (le juste) contredit le Dire (la loi de justice, toujours dangereuse, voire violente)].

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaTora

EE.LEE

DerridaLevinas

XK.LLK

DerridaAlliance

XM.MMJ

DerridaJuste

XT.PPG

DerridaJuste

XT.IIK

DerridaRetrait

XI.KKI

XSinaiJusteDireDit

Rang = XSinaiavant juste
Genre = MK - NG