Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Lorie Madoine                     Lorie Madoine
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Lorie Madoine - "Une éthique démoralisée", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 3 septembre 2000

 

-

[Lorie Madoine]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Lorie) J'adore quand ils me prennent pour une gamine, une sorte de petite fée naïve. A ce moment je me sens en sécurité, sûre de moi, je peux penser ce que je veux et comme je veux. Je suis à la fois ce qu'ils désirent et tout à fait autre chose. J'ai tellement l'habitude de ce qu'ils voient de moi, si familier et si absolument étranger à ce que je suis, que j'en reste absolument libre.

- Ouzza : Je ne connais personne (homme ou femme, jeune ou vieux) qui résiste au plaisir de la voir passer, cette petite. Une personne si fine, si jolie, si gracieuse qu'on ne se lasse jamais de la voir aller et venir, souvent seule mais parfois aussi avec ses copines, Iphianassa qui semble si vulnérable elle aussi ou son autre amie restée comme elle si enfantine, si mystérieuse et si rare, Bertille.

(Lorie) Et puis tout d'un coup je joue du contraste, je commence à leur dire ce que j'ai sur le cœur. Ils n'en reviennent pas, ils croient que cette pensée-là ne peut sortir que d'une autre bouche. Ce qu'ils ne comprendront jamais, c'est que sans cette peau qu'ils imaginent si lisse et si douce, sans ce qu'ils prennent pour de la fragilité, je n'oserais jamais.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Si l'art peut mépriser la morale, c'est parce qu'il est tout entier, et de part en part, éthique]

-

[Le monothéisme (un même Dieu pour tous) a préparé l'humanisme (les mêmes droits pour tous)]

-

[Au-delà de l'éthique, l'éthique (e)]

-

[Dieu est l'irrecevable question]

-

[(CinéAnalyse) : En frayant, sans préméditation, le chemin pour d'autres éthiques]

-

La voix est prononçable, et son envers est le Nom imprononçable

-

Le (e), objet du souffle

-

Le moralisme actuel fait de l'art un symbole de la morale

-

Il faut, pour mettre en oeuvre "responsabilité", "liberté", "décision", savoir ce que ces mots veulent dire, et aussi penser ce qui, en eux, est hétérogène, impensable

-

Une éthique démoralisée (Lorie Madoine, 2007) [UED]

Rousse, fine, jolie, elle paraît presque aussi jeune qu'Iphianassa dont elle est la meilleure amie, bien qu'elle ait déjà 29 ans. Quand elle était plus jeune, ses copines l'appelaient la fée Lorie, et le surnom lui est resté.

Il y a en elle une sorte de naïveté qui la conduit à se servir de mots que d'autres évitent. Ethique par exemple, un mot qu'on n'emploie pas tous les jours, ou Dieu (avec une majuscule), autre mot dont l'emploi est passablement codifié. Mais l'usage qu'elle en fait, elle, de son éthique et de son Dieu, est si particulier que ces les vocables ne paraissent plus aussi déplacés; c'est plutôt ceux qui les entendent qui se sentent déplacés.

Lorie est capable de détourner n'importe quelle phrase pour détruire quelques cibles abhorrées. Lesquelles? Tout ce qui tient trop fort, trop puissant et trop haut. Elle aime ce qui s'efface et prouve une finitude qu'elle désigne, elle, sous le nom de Dieu - un Dieu qui ne conviendrait probablement à aucune religion.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lorie
LorieParcours

AA.BBB

HebGalgal

HE.DDF

YY_BE.CCE

Rang = ZY_Madoine_Lorie
Genre = Pfem -