Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Oeuvre ouverte, bruit                     Oeuvre ouverte, bruit
Sources (*) : Oeuvre contemporaine, ouverture               Oeuvre contemporaine, ouverture
Umberto Eco - "L'oeuvre ouverte", Ed : Seuil - Points, 1965, p80

 

La chapeliere - detail (F. Boucher, 1746) -

Dans le domaine de l'art, le désordre (ou entropie) ne réduit pas la quantité d'information transmise, mais au contraire - par son caractère imprévisible - l'augmente

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

En théorie de l'information comme en physique (premier et second principe de la thermodynamique), on admet que tout processus irréversible conduit à une perte d'information. Mais cette entropie n'est qu'une mesure statistique, un calcul de probabilités. Même si, en moyenne, l'entropie est toujours croissante, il peut y avoir des phénomènes qui suivent une entropie décroissante. C'est le cas de tous les processus organiques : dans leur improbabilité, ils contredisent la tendance naturelle au désordre. Toute forme, toute configuration, toute organisation, toute empreinte (tant qu'elle n'est pas effacée), tout souvenir, tout message, est une façon d'échapper au désordre élémentaire. Pour résister à ce qui le menace (le bruit), un message peut recourir à la redondance. Plus il est ordonné et prévisible, plus sa signification est claire et stable, mais plus il est banal - c'est-à-dire que sa signification est pauvre. Au contraire un message imprévisible, original, différent des messages habituels, risque de se fondre dans le bruit, mais sa signification est plus riche. L'art est un phénomène de ce type. Par son caractère insolite, inusuel, par la désorganisation qu'il entraîne - mais à condition qu'il ne s'éloigne pas trop des langages habituels - il induit un taux maximal d'information. L'art est une forme très particulière de désordre qui introduit un écart par rapport à l'ordre habituel et prévisible, sans le détruire.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

EcoUmberto
OeuvreBruit

FE.LEF

OuvertCtp

HD.LKD

UDelartPrononciation

Rang = PDelartEntropie
Genre = MR - IB