Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Hospitalité, éthique, indissociables                     Hospitalité, éthique, indissociables
Sources (*) : La pensée derridienne : ce qui s'en restitue               La pensée derridienne : ce qui s'en restitue
Jacques Derrida - "Séminaire 1995-98 "Hospitalité", Volume 1", Ed : Seuil, 2020, p61

[L'hospitalité n'est pas une question éthique parmi d'autres : les lois de l'éthique sont toujours des lois de l'hospitalité]

   
   
   
                 
                       

1. Ethos.

Pour introduire la relation entre éthique et hospitalité, Derrida part du "pour l'autre". La question se pose de savoir comment je peux exister pour l'autre tout en existant moi-même. C'est la tension ou la contradiction de la sollicitude maternelle : la mère qui se soucie de la personne vulnérable, de l'enfant ou du nouveau-né, peut devenir abusive, possessive. Pour pratiquer l'hospitalité, il faut d'abord préserver sa propre identité, être chez soi. Si je me retire devant l'autre, je fragilise ce chez moi qui est la condition de l'hospitalité. Ethos, en grec, c'est la demeure, le séjour habituel. Pour qu'il y ait éthique, il faut séjourner quelque part et respecter les lois de l'hospitalité, qui ne sont pas différentes des lois de l'éthique. Si l'hospitalité est l'ethos, la culture même, l'expression éthique de l'hospitalité est redondante, tautologique. Être chez soi, même de la façon la plus égoïste, c'est déjà être en rapport avec l'autre pour se l'approprier, le contrôler, le maîtriser. C'est déjà une expérience de l'hospitalité, avec toutes ses tensions, ses contradictions.

 

2. Hospitalité infinie.

Dans son Adieu à Emmanuel Lévinas, Derrida approfondit le rapprochement entre éthique et hospitalité. L'hospitalité, écrit-il, c'est l'éthicité même, le tout et le principe de l'éthique. Cette expression, l'éthique même, revient plusieurs fois dans la suite de son œuvre. L'expérience de l'altérité de l'autre (son visage, sa parole) fait survenir un tout autre irréductible à quelque calcul ou économie que ce soit. C'est la question de l'hospitalité inconditionnelle, impossible à vivre en pratique mais incontournable pour définir le principe même de l'éthique. Il faut désormais prendre acte de la loi d'hospitalité infinie déclarée par Levinas.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'hospitalité n'est pas une culture parmi d'autres, elle est la culture même, un "éthos"; quant à l'éthique, en tant qu'elle touche à la demeure, au séjour, elle est hospitalité

-

On peut tout remplacer chez la mère, sauf la sollicitude désintéressée, cette figure irremplaçable de l'hospitalité qui doit rester intacte, indemne, sauve

-

L'hospitalité infinie, inconditionnelle, c'est l'éthicité même, le tout et le principe de l'éthique

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
EthiqueHospi

AA.BBB

DerridaCheminements

NE.HP.ETH

EM_EthiqueHospi

Rang = PEEethiqueHospi
Genre = -