Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, femme, différence sexuelle                     Derrida, femme, différence sexuelle
Sources (*) : Derrida, Nietzsche               Derrida, Nietzsche
Jacques Derrida - "Eperons, les styles de Nietzsche", Ed : Flammarion, 1978, pp72-73

 

- -

Derrida, le phallus, phallocentrisme

Le christianisme est un castratisme - où la femme se châtre elle-même

Derrida, le phallus, phallocentrisme
   
   
   
Derrida, christianisme, latinisation Derrida, christianisme, latinisation
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Je résume par cette formule lapidaire quelques pages du commentaire que fait Derrida de Nietzsche. C'est Nietzsche qui interprète le christianisme comme castratisme (Kastratismus), dans un passage du Crépuscule des idoles intitulé La Morale, ou la Contre-nature (voir ci-contre). Nietzsche oppose la spiritualisation de la passion, de la sensualité (qu'il nomme amour) ou de l'hostilité (préserver ses ennemis) à la castration chrétienne - ce qui est contestable selon Derrida, car dans la spiritualisation elle-même, il y a de la castration. Mais quel rapport avec la femme? Il n'est pas question de la femme dans ce passage-là de Niezsche, mais dans le passage précédent, Histoire d'une erreur, où Nietzsche dit de la femme que si "elle devient femme, elle devient chrétienne". Si elle se christianise, c'est donc qu'elle se châtre, interprète Derrida. Elle joue la castration, elle feint la castration pour produire le désir, maîtriser le maître. En revanche la femme-vérité (celle qui n'entre pas dans l'économie de la castration) tue le désir, elle tue le maître, elle le castre. Elle agit comme le prescrit le Sermon sur la montagne : Si ton oeil te fait damner, arrache-le. Il ne s'agit pas, dans le christianisme selon Nietzsche, de spiritualiser les passions et les désirs, mais de procéder par ablation, extirpation, de les anéantir. L'Eglise est au service de l'éradication. Elle est hostile à la femme - donc à la vie, comme "opération de la femme contre la femme", ajoute Derrida. "Le Saint qui plait à Dieu est le castrat idéal", écrit Nietzsche.

Nietzsche, Le Crépuscule des Idoles, O. C. Coll. Bouquins tome 2, pages 969-970.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFemme

EX.LKJ

DerridaNietzsche

MV.LMO

DerridaPhallus

JE.KLI

DerridaChrist

GV.LKD

UChristFemme

Rang = NFemmeChrist
Genre = MR - CIT