Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Cinéloft : en jouant du sacrifice                     Cinéloft : en jouant du sacrifice
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Aleth Eljinek - "Dans la plaie ouverte", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 29 janvier 2019

 

-

Pour s'en retirer, sacrifier le sacrifice

[(Cinéloft) : En jouant du sacrifice par ce qu'on montre - et par ce qu'on ne montre pas]

Pour s'en retirer, sacrifier le sacrifice
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

Le sacrifice est inhérent à l'acte filmique. Il faut faire son deuil de nombreux éléments (pensées, figures, souvenirs), il faut couper, monter, cadrer. Il y a dans toute image des mots invisibles, des secrets jetés, exclus, sacrifiés. Cette structure, qui s'inscrit à même le film, est redoublée par les sacrifices dont le film fait le récit : séparations, disparitions, abandon, dette, culpabilité, et très souvent, beaucoup plus souvent que dans la vie courante, des meurtres. On peut, dans un film, sacrifier son père, sa mère, sa femme, son enfant, ses projets, son avenir, son désir, sa lignée, sa famille, sa vie, etc. Les possibilités sont infinies. Tout est fait pour capter l'attention du public, qui semble jouir de cette logique sacrificielle.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

En se faisant, une oeuvre s'endeuille elle-même : il faut jeter, sacrifier, exclure

-

Le mirage de la vie (Douglas Sirk, 1959) - Il faut soit sacrifier les mères pour laisser vivre les filles, soit sacrifier les filles pour que les mères puissent vivre selon leur désir

-

Mother! (Darren Aronovski, 2017) - Un Christ déjà mort, sacrifié avant même sa naissance, anéantit l'avenir

-

"Une vie violente", film de Thierry de Peretti (2017) - ou le militantisme comme tragédie sacrificielle

-

The Third Murder (Hirokazu Kore-Eda, 2017) - Le jugement final, c'est que nul ne peut témoigner de la vérité

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Aleth
CineSacrifice

AA.BBB

CineLoft

HI.KHI

SacriSacrifice

BF.LDF

MD_CineSacrifice

Rang = ZCineloftSacrifice
Genre = -