Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la littérature                     Derrida, la littérature
Sources (*) : L'héritage d'Abraham, irrévocable               L'héritage d'Abraham, irrévocable
Jacques Derrida - "Donner La Mort", Ed : Galilée, 1999, p163

 

Le sacrifice d'Abraham (vitrail) -

Derrida, le secret

A l'origine du fonds sans lequel la littérature comme telle n'aurait jamais pu surgir est l'alliance entre Dieu et Abraham : silence, épreuve d'un secret terrible, absolu

Derrida, le secret
   
   
   
Derrida, l'alliance Derrida, l'alliance
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Abraham, dans le texte biblique sur le sacrifice d'Isaac, ne révèle à personne l'ordre reçu de Dieu. Il faut que l'alliance qui gouverne sa décision soit gardée secrète. Il ne peut rien dire ni à Sarah sa femme, ni à Isaac son fils, ni à son serviteur. Tout se passe entre lui et Dieu, comme s'il pensait la phrase silencieuse, intérieure, intime : "Pardon de ne pas vouloir dire...". Ce pardon, il n'en dit rien non plus, il le garde secret. L'épreuve d'Abraham, dit Derrida, ce serait d'abord cela : garder le secret. La radicalité de cette épreuve, son caractère hyperbolique, ne tiendrait pas dans la volonté de cacher quelque chose, mais en un "ne pas pouvoir vouloir dire", une impossibilité à dire.

Or cette impossibilité, on la retrouve dans la littérature. Il faut qu'elle garde un secret indévoilable (ne pas vouloir dire), et il faut aussi qu'elle demande pardon de ne pas dire ce qu'elle garde de ce secret. Cette demande, selon Derrida, renvoie à la culture abrahamique, et non pas à la culture grecque. Pourquoi? La littérature répond à l'appel d'un père qui ne répond pas, qui reste secret, qui voit sans être vu. Il faut dire "Me voici!" à ce père auquel il faut s'identifier, mais auquel il est impossible de s'identifier, comm le dit Derrida dans le sous-titre de son texte, La filiation impossible.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaLitterature

GH.LTH

AbrahamHeritage

LH.LLK

DerridaSecret

OX.LLK

DerridaAlliance

XF.LLK

ULitteratureAbraham

Rang = NLitteratureSecret
Genre = MR - IA