Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
CinéAnalyse : En gardant le secret inavoué                     CinéAnalyse : En gardant le secret inavoué
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Elena Terblom - "L'ourlet de la Chose", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 16 décembre 2016 J.D. et le cinéma : ces films laissés à d'autres

[(CinéAnalyse) : En se faisant gardienne de ce qui se dérobe]

J.D. et le cinéma : ces films laissés à d'autres
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1963.

- Le Silence (Ingmar Bergman).

1983.

- Zelig (Woody Allen).

2000.

- La Captive (Chantal Akerman).

2002.

- Huit femmes (François Ozon).

2005.

- "Cachés" (Michael Haneke).

2007.

- Un secret (Claude Miller).

- I'm not there ( Todd Haynes, 2007).

2012.

- Shozukai (Kiyoshi Kurosawa).

- Camille Claudel 1915 (Bruno Dumont)

2016.

  - Paterson (Jim Jarmusch).

2017.

- The Third murder (Hirokazu Kore-Eda)

- Corps et âme (Ildiko Enyedi)

2018.

- Paul Sanchez est revenu! (Patricia Mazuy).

---

Un secret ne peut pas se partager, il est impartageable. Si on le partage, ce n'est plus un secret. Il n'y a pas d'exception à cette règle, mais autant de contournements qu'on puisse imaginer.

- les secrets les plus courants et les plus fréquents au cinéma, ce sont les secrets de famille. On n'a pas à les cacher, ils se cachent tous seuls, et bien souvent, ils gouvernent une vie, comme dans Un secret, le film de Claude Miller (2007).

- un secret, par définition, reste secret. On ne le repère pas, mais on peut avoir à assumer, beaucoup plus tard et sans le savoir, les fautes qui s'y rattachent. C'est ce qui arrive dans Shozukai (Kiyoshi Kurosawa, 2012), et c'est aussi, peut-être, le destin de la gendarmette Marion, dans Paul Sanchez est revenu! (Patricia Mazuy, 2018).

- dans Huit femmes, de François Ozon (2002), tout le monde "passe à table", comme on dit, mais le véritable secret, que personne n'aura avoué, reste inconnu.

- il arrive que deux êtres, sans le savoir, partagent un secret qu'ils ignorent. Exemple : Corps et âme, d'Ildiko Enyedi (2017).

- dans The Third murder (Hirokazu Kore-Eda, 2017), on dirait que les deux personnages qui pourraient éventuellement être des meurtriers se protègent l'un l'autre pour que nul n'ait à avouer. Rien ne prouve, dans ce jeu, qu'il n'y ait pas, ailleurs, d'autres meurtriers possibles.

- il arrive que, derrière le mystère, en-deçà ou au-delà du film, le secret soit absolument inaccessible. Il est alors beau, aussi beau que Juliette Binoche dans Camille Claudel 1915 (Bruno Dumont, 2012).

- souvent des traumas restent secrets, et leur origine, leur cause encore plus. Ils sont "Cachés", dit Michael Haneke dans le titre de son film de 2005. S'ils s'expriment, ce ne peut être que dans une langue étrangère. cf Le Silence (Ingmar Bergman, 1963).

- il faut six acteurs différents pour montrer à l'écran une seule personne, non nommée. Tout le monde sait qu'il s'agit de Bob Dylan, qui ne dit rien mais se laisse deviner. Le titre du film insiste : I'm not there ( Todd Haynes, 2007). Le poète écrit, mais c'est pour garder secret le secret, comme dans Paterson (Jim Jarmusch, 2016).

--------------

Propositions

--------------

-

Un frère mort, disparu, peut gouverner une vie et peut aussi induire une philosophie ("Un secret", film de Claude Miller, 2007)

-

Le silence (Bergman, 1963) - Ce qui reste silencieux ne peut s'écrire que dans une langue étrangère, intraduisible

-

Paul Sanchez est revenu! (Patricia Mazuy, 2018) - On ne peut ni s'approprier une signature, ni usurper un nom innocemment

-

On ne paie jamais pour ses propres fautes, mais pour celles d'un autre (Shozukai, film de Kiyoshi Kurosawa, 2012)

-

Si la mémoire de la guerre d'Algérie se transmet, c'est par des traumas qui restent secrets, inavoués (Caché, film de Michael Haneke, 2005)

-

Huit Femmes (François Ozon, 2002)

-

Complaisamment j'exhibe toutes les facettes de mon image, afin de protéger mon secret ("I'm not there", film de Todd Haynes, 2007)

-

Zelig (Woody Allen, 1983) - L'identité de celui dont l'identité est de ne pas en avoir est aussi une identité, celle qui oblige à vivre dans l'aporie

-

"Corps et âme" (Ildiko Enyedi, 2017) : Il faut choisir librement ce qui, déjà, en secret, habite nos rêves

-

The Third Murder (Hirokazu Kore-Eda, 2017) - Le jugement final, c'est que nul ne peut témoigner de la vérité

-

Dans "Camille Claudel 1915" (film de Bruno Dumont, 2012), rien ne transpire du secret de Camille; c'est ce qui fait la beauté irremplaçable du film, et aussi sa faille

-

Paterson (Jim Jarmusch, 2016) - La poésie qui reste, c'est le don d'une page vierge où écrire son secret

-

La captive (Chantal Akerman, 2000) - Dans une vacuité absolue, il cherche en elle un secret inavouable

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
CabrochaSecret

AA.BBB

CineLoft

NE.LJH

FilmsPasVus

ND.LKD

MG_CabrochaSecret

Rang = ZHSecretCabrocha
Genre = -