Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : en vivant avec l'irréparable                     CinéAnalyse : en vivant avec l'irréparable
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Pierre Delain - "Le cinéma sans condition", Ed : Guilgal, 2018, Page créée le 14 novembre 2005

 

-

[(CinéAnalyse) : en vivant avec l'irréparable]

Autres renvois :
   

Salut, rédemption, eschatologie

   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

2018.

- En liberté (Pierre Salvadori).

 

---

L'idée de réparation n'est pas morte. Il y a toujours un désir de repentance, de retour (comme s'il était possible de revenir à une innocence perdue), de réparation, de salut. Nous souhaiterions restaurer les choses, les remettre droites, en l'état, comme si depuis toujours, depuis notre naissance ou, comme l'Hamlet de Shakespeare, avant même notre naissance, nous avions été voués à cette tâche. Il arrive que ce désir prenne les contours d'une religion (techouva, tiqoun), d'un mouvement politique ou d'une exigence morale, il arrive qu'on le projette sur un messie, qu'on le théorise comme création inachevée, qu'on en fasse un motif ou un prétexte à l'œuvre d'art, ou encore qu'on en appelle à la justice ou à la responsabilité. Dans tous les cas, on le vit comme une blessure à soigner, c'est plus fort que nous. Même si nous ne savons pas quoi faire, nous avons la certitude que des tâches nous incombent. L'imagination sur ce plan n'a pas de limites, et l'histoire, encore aujourd'hui, peut être interprétée comme l'intervalle entre une injustice et sa réparation.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

En liberté (Pierre Salvadori, 2018) - L'innocence exige une réparation aussi grandiose ou monstrueuse que la faute - et aussi le retour à l'ordre et à la loi

-

[L'oeuvre est une figure du dernier mot, qui laisse croire en sa puissance réparatrice]

-

Pour Hérodote, l'histoire était l'intervalle qui faisait passer d'une injustice à sa vengeance ou à sa réparation

-

[Il faut répondre de l'oeuvre : sa dictée, son injonction, son appel à la réponse, à la responsabilité]

-

En hébreu, le mot "techouva", souvent traduit par "repentir" ou "repentance", signifie "retour" ou "réponse"

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
RepCheminements

AA.BBB

CineLoft

HD.KJD

KV_RepCheminements

Rang = zQuois_Reparation
Genre = -