Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Dieu                     Derrida, Dieu
Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels               Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels
Jacques Derrida - "in Derrida & Religion, Other Testaments", Ed : Routledge, 2005, Epiché and Faith, an Interview with Jacques Derrida, pp41-42

 

Sans Titre (El Lissitzky, 1919-20) -

Derrida, le pouvoir, le souverain

Penser un Dieu vulnérable, retiré, détaché du pouvoir, cela implique de dissocier l'inconditionnalité de la souveraineté

Derrida, le pouvoir, le souverain
   
   
   
Derrida, retrait, effacement Derrida, retrait, effacement
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est John Caputo qui interroge Derrida sur ce que pourrait être un Dieu vulnérable, fragile, impuissant. Il n'y a là rien d'original, répond Derrida. Il y a des passages dans la bible où Dieu exprime des regrets - par exemple après le déluge. Il se rétracte, se promet de ne plus jamais recommencer. C'est une trace de finitude dans l'infinité divine. Il peut se retirer, sortir de lui-même, devenir nature. Ce Dieu dont l'essence, l'idée même est inconditionnelle, peut s'éloigner de la souveraineté. Cette dissociation entre le souverain et l'inconditionnel, Derrida l'a repérée dans d'autres domaines : le pardon, la grâce, le don, l'hospitalité. Ces gestes sont inconditionnels, mais pas souverains. Ils conduisent à penser un Dieu qui ne partage pas la tradition onto-théologique de la souveraineté. En déconstruisant, aujourd'hui, le concept politique de la souveraineté, on peut ouvrir la possibilité d'un nom de Dieu qui tienne compte des transformations en cours dans la crise actuelle. Quand la souveraineté des états-nations est menacée, il faut penser différemment. Un tel Dieu détaché du souverain ne serait cependant pas vulnérable au sens chrétien du terme. En tant que versant humain de la Passion, Jésus affaibli reste tout-puissant, tandis qu'au-delà du souverain, c'est la pulsion de pouvoir même qui est mise en question. Il ne s'agit pas de la combattre, mais de se retirer devant elle. Ce Dieu-là peut être affecté par d'autres événements ou révélations imprévisibles, même pour lui. L'incidence éthique ou politique de cette vulnérabilité serait majeure.

 

 

Comme la différance, Dieu infini peut se montrer ou se révéler fini.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDieu

MS.MMP

DerridaIncond

XC.LDF

ProSouverain

XB.LDF

DerridaRetrait

XA.MMP

XDieuIncondRet

Rang = XDieuIncond
Genre = MR - IA