Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'Europe                     Derrida, l'Europe
Sources (*) : Derrida, acquiescement, le "oui"               Derrida, acquiescement, le "oui"
Jacques Derrida - "L'autre cap", Ed : Minuit, 1991, pp13-15

 

L'equilibre europeen (Honore Daumier, 1867) -

Derrida, nos tâches

Premier axiome de l'Europe : pour se retrouver, il faut toujours qu'elle reparte, qu'elle recommence (axiome de finitude)

Derrida, nos tâches
   
   
   
Derrida, l'origine Derrida, l'origine
               
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Il y a, selon Derrida, deux axiomes de l'Europe : finitude et différence avec soi. La finitude, c'est que l'Europe, à tout moment, aujourd'hui, est toujours en train de revenir à ses origines. Nous, les Européens, nous sommes plus jeunes que jamais, mais malgré notre jeune âge nous sommes aussi vieux, épuisés. Pour repartir, nous devons revenir aux origines, organiser une grande fête des retrouvailles. Ce paradoxe temporel, cette anachronie fondatrice, elle serait constitutive de l'Europe, on la trouverait dans les discours officiels comme dans les sentiments personnels. C'est elle qui ferait de l'Europe une personne, un "Qui", une identité qui n'a pas encore de visage, est même peut-être encore monstrueuse (p12), mais reste, "dans l'espoir, la crainte et le tremblement", en attente d'autre chose. Pour le moment, l'Europe n'existe pas, pas encore, c'est une démocratie à restaurer, à retrouver, une démocratie ajournée.

Il y a un danger, une urgence. Il faut sauver l'histoire dite culturelle de l'Europe, son "identité", contre un risque imminent, une violence terrible dont les signes arrivent déjà : xénophobie, racisme, fanatisme, nationalisme. Il se pourrait qu'on arrive à la fin de l'Europe, et pour éviter cela, il faut revenir à la promesse. Jacques Derrida insiste sur la dimension de conviction, de croyance. C'est un sentiment personnel, une assertion, une affirmation qui peut se dire à la première personne du singulier, mais aussi à la première personne du pluriel.

L'équilibre européen (Honoré Daumer, 1867).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaEurope

CD.LDF

DerridaOui

JM.LKJ

DerridaTache

NE.BLD

DerridaOrigine

QR.LKD

UEuropeAnachronie

Rang = NEuropeCommencement
Genre = MR - IA