Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
La collection de Karen                     La collection de Karen
Sources (*) : Les récits danéliens (recueils et recueillements)               Les récits danéliens (recueils et recueillements)
Ouzza Kelin - "L'Entr'ouvrement de l'Orloeuvre", Ed : Galgal, 2017, Page créée le 20 juillet 2009

[La collection de Karen]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

D'un côté, une rencontre a quelque chose d'unique, d'absolument singulier. Les personnes concernées, les situations, les enjeux et les contextes ne sont jamais les mêmes. Mais d'un autre côté rien de plus banal que ce genre de rencontre. Un garçon et une fille, tous deux encore jeunes, tous deux libres, tous deux en quête d'amour, qu'y a-t-il de plus courant? Il était inéluctable, fatal, programmé à l'avance, que ces deux-là ne continuent pas leur vie dans la solitude. Et pourtant nous racontons l'histoire. Voici que l'événement s'est produit. Ignace Lequedeur et Karen Deryiceu, un français de souche comme on dit et une jeune femme d'origine turque, ce jour-là, se sont rencontrés. L'événement était absolument inattendu. Il n'avait jamais été envisagé par quiconque, même pas par eux-mêmes. Lui, il approchait déjà de la quarantaine et elle, elle avait quelques années de moins. Le moment était venu. Qu'ils se soient croisés et que ce croisement ait produit des effets, des conséquences, une certaine transformation du monde, c'est ce qui n'a aucun précédent et ne sera jamais recommencé. Et voici que nous en entamons le récit.

--------------

Propositions

--------------

-

Premier croisement

-

Par un cri de femme commence l'univers!

-

La découverte de Lady Banquo

-

Karen Deryiceu et l'artCri

-

Une collection d'images de voix

-

Un trio qui en rajoute à l'image

- Ouzza : Enfin titulaire d'un mastère d'histoire de l'art après des études longues et compliquées, Karen hésitait. Voulait-elle devenir enseignante, chercheuse, artiste ou simplement mère de famille? Tous les chemins lui semblaient ouverts, mais aucun ne s'imposait. L'inspiration lui vint d'un tableau de Tony Scherman, Lady Banquo. C'était un jour d'hiver, il faisait froid. Ignace l'avait accompagnée jusqu'à la galerie, ils avaient découvert le tableau ensemble. En un instant, elle savait. Quelques heures plus tard, Ignace était devenu son compagnon, et elle avait décidé du titre des recherches qu'elle allait poursuivre : l'artCri. Les deux, pour elle, allaient ensemble, et les deux allaient subir les fluctuations de ce couple extrême.

- Bendito : Ignace et Karen, chacun à sa façon, s'intéressaient à la voix. Est-ce cela qui les a unis? Ou bien est-ce cela qui les a séparés? La controverse aura redoublé la relation amoureuse. Entre l'image et la voix, la relation n'est jamais simple, et ni l'une ni l'autre n'en sortent inaffectés.

- Ouzza : C'est l'histoire de deux tourtereaux qui se rencontrent et s'aiment. Ils décident de développer ensemble un projet virtuel, La Collection de Karen. Mais leur différence de point de vue, qui apparaissait au départ comme minime, les éloigne l'un de l'autre, amoureusement et intellectuellement. Tous deux le regrettent, tous deux en souffrent. Entre eux s'installe et se renouvelle une étrange tension qui ne sera pas stérile. Elle aboutira à ce qui était le moins attendu : les collectes de l'Orloeuvre.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CdK
CDKRencontre1

AA.BBB

LEODOParcours

DA.LUI

ZY_BL.QBB

Rang = RCDK
Genre = -