Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : Deuil de traces qui s'effacent                     CinéAnalyse : Deuil de traces qui s'effacent
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Ksa Freisteirx - "Ehvy", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 5 octobre 2006

 

-

[(CinéAnalyse) : En appelant au deuil, inarrêtable et infini, d'une trace qui s'efface]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

2005.

- En suivant la main droite de Kim Novak in "Kiss me stupid" (Pierre Bismuth).

 

2015.

- L'étreinte du serpent (Ciro Guerra).

Le deuil infini, inarrêtable, des civilisations disparues, nous hante comme celui de nos propres souvenirs.

 

2018.

- Asako I et II (Ryusuke Hamaguchi).

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Asako I et II (Ryūsuke Hamaguchi, 2018) : quand l'amour se décide, la trace se retire, elle s'efface - il faut plonger dans l'incertitude

-

L'étreinte du serpent (Ciro Guerra, 2015) - Les traces des civilisations disparues appellent un deuil inarrêtable, une hantise infinie, qu'aucun savoir ne peut effacer

-

En parasitant notre perception, la trace d'un film se projette sur d'autres surfaces (En suivant la main droite de Kim Novak in "Kiss me stupid", Pierre Bismuth, 2005)

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
CineTrace

AA.BBB

CineLoft

CG.KJL

MT_CineTrace

Rang = WBismuthNovak
Genre = MK - NG