Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'hospitalité                     Derrida, l'hospitalité
Sources (*) :              
Jacques Derrida - "Séminaire 1995-96 "Hospitalité" Volume I", Ed : Seuil, 2021, p24

 

-

L'hospitalité est un concept contradictoire en soi, qui ne peut que s'auto-immuniser, s'auto-détruire, imploser

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'hospitalité, selon Derrida en ce début de séminaire, c'est un seul concept, un concept qui "porte sa propre contradiction incorporée en lui-même", "dans son corps propre", dit-il, car ce mot d'origine latine est parasité par son contraire, l'hostilité. Jacques Derrida inventera lé néologisme hostipitalité pour souligner le paradoxe de l'hospitalité, qu'on retrouve à la fois dans l'étymologie et dans l'expérience. Le droit à l'hospitalité, c'est que l'autre accueilli en étranger doit être traité en ami. C'est un devoir, une obligation. Mais en même temps celui qui accueille, l'hôte, doit rester le maître, le patron. Il héberge l'étranger, mais il garde l'autorité sur son chez soi, sa maison. C'est ce qu'exprime le mot allemand Wirtbarkeit, dont on retrouve la racine dans Wirtschaft, l'économie. La loi de l'hospitalité, sa vérité, c'est que celui qui la respecte affirme en même temps son identité. Il accueille l'autre mais s'en protège, s'auto-immunise contre lui en faisant valoir que sa maison reste sa maison. L'hospitalité, dans le sens courant du mot, ne peut que s'autodéconstruire. Elle est le lieu d'un double bind, d'une expérience aporétique qu'il faut endurer.

Le visage effaré de Elle dans le film de Darren Aronovsky, Mother (2017), est la marque d'une crise terrible du chez-soi.

 

 

Emile Benveniste a repéré à sa façon, dans la langue, la dimension paradoxale, aporétique, de l'hospitalité, en analysant le terme de base, hospes. Dans ce terme, il y a :

- potis (pouvoir, maître des lieux et de l'épouse, souveraineté);

- hostis (l'hôte et aussi l'ennemi).

Pour constituer l'hospitalité, il faut les deux. Il faut que le maître reste le maître, et aussi qu'il accueille l'autre. Cela conduit Derrida à parler d'un axiome d'auto-limitation ou d'auto-contradiction. Pour s'ouvrir à l'autre comme étranger, l'hôte doit être assuré de sa souveraineté. Il faut que les règles du chez soi soient observées pour respecter celles de l'hospitalité. Sur ce seuil, cette limite qui la paralyse (p46), l'hospitalité doit aller au-delà.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaHospitalite

CC.LDD

UHospitaliteImplose

Rang = LHospitaliteConcept
Genre = MH - NP