Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, responsabilité(s)                     Derrida, responsabilité(s)
Sources (*) : Derrida, l'idiome               Derrida, l'idiome
Jacques Derrida - "Donner La Mort", Ed : Galilée, 1999, pp105s

 

- -

L'héritage d'Abraham, irrévocable

Quand la responsabilité s'annonce, c'est dans une langue étrangère à celle que la communauté peut déjà entendre

L'héritage d'Abraham, irrévocable
   
   
   
Derrida, communauté Derrida, communauté
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Quand Abraham prend la décision d'obéir à la demande divine, qui lui enjoint de sacrifier son fils Isaac, est-il responsable ou irresponsable? Il répond Me voici. A un appel adressé à lui, personnellement, par un Dieu unique, son Dieu, il acquiesce. Même si ses proches, sa famille, peuvent l'accuser d'irresponsabilité, il considère que sa responsabilité à lui, c'est de dire "oui" à cette voix, de confirmer cette alliance. Qui pourrait décider à sa place? Selon Kierkegaard dans Crainte et tremblement, "il parle en une langue étrangère". Sa langue n'est plus celle des humains qui l'entourent, c'est celle qu'il doit parler, lui (son idiome), et qui ne fait pas sens pour ses contemporains. Il reste silencieux car s'il parlait, ce serait dans une non-langue, une langue secrète.

Une décision responsable est nécessairement unique, singulière. S'il s'agissait simplement de respecter l'éthique (ou la langue) commune, il n'y aurait pas de responsabilité. Jacques Derrida compare cette position d'Abraham à celle du personnage de Melville, Bartleby. I would prefer not to est une phrase indéterminée, incomplète. Elle manque de contenu, on ne sait pas ce qu'elle veut dire, mais c'est sa phrase à lui, celle qui s'impose dans sa bouche.

 

 

Abraham aussi préférerait ne pas accomplir cet acte fou. Comme Bartleby, il a accepté pour lui-même une sorte de mort. Il ne sait pas ce qui va arriver, et pourtant il n'hésite pas. Pour répondre de soi devant l'autre absolu (l'essence même de la responsabilité), il faut parler dans une langue secrète, indéchiffrable [l'idiome qui s'impose à lui, et à lui seul].

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaResponsabilite

EG.MMH

DerridaIdiome

KE.KKE

AbrahamHeritage

GK.LLJ

DerridaCommunaute

HN.LHE

U.décision

Rang = Mresponslangue
Genre = MK - NG