Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'oeuvre ouverte                     L'oeuvre ouverte
Sources (*) :              
Umberto Eco - "L'oeuvre ouverte", Ed : Seuil - Points, 1965, p50

 

L'acteur (Gototel Kunisada, 1820) -

Il y a dans toute phrase, même la plus référentielle, un "halo" d'ouverture, un reste qui échappe à la compréhension commune et peut être interprété esthétiquement

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La proposition "Cet homme vient de Milan" établit un rapport vérifiable entre un signe (un symbole linguistique) et un référent (denotatum). Elle semble renvoyer à une réalité très précise : soit cet homme vient de Milan, soit il n'en vient pas. Mais elle peut être vécue très différemment en fonction des expériences antérieures de celui qui l'entend. Selon qu'on sait ou non que Milan est une ville, qu'on y a vécu ou non, ou selon les enjeux que peut porter cette phrase (s'il s'agit, par exemple, de sport ou d'économie), elle peut faire naître des émotions, des regrets, des désirs différents chez différents auditeurs. Chez des chinois, elle peut suggérer des idées d'exotisme ou de voyage, mais prononcée dans le bureau d'un président d'une banque, elle n'aura pas le même champ suggestif. Selon la façon dont elle est proférée, ou le contexte, elle pourra être interprétée comme une information, s'inscrire dans une mythologie (avec toutes les connotations qui vont avec), s'intégrer dans une tragédie ou produire un effet comique ou esthétique.

Ni le locuteur, ni l'auditeur, ne peuvent contrôler cet ensemble de significations. La phrase a mis en mouvement une machine qui mélange les aspects émotionnels et référentiels et entretient l'ambiguité. Elle n'opère pas seulement comme un signe, mais comme une icône qui s'enrichit toujours d'échos nouveaux. On ne peut pas isoler une signification univoque; chaque signification peut en appeler une autre. Chaque compréhension peut en induire une autre, jusqu'à ce que la phrase cesse d'être stimulante. Mais si l'on entend à nouveau la même phrase dans d'autres circonstances, elle peut, [comme une oeuvre d'art] nous stimuler à nouveau.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

EcoUmberto
EcoOeuvre

EF.LEF

UReste

Rang = ORestePhrase
Genre = MR - IB