Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Cinéloft : désert, aporie, où l'œuvre surgit                     Cinéloft : désert, aporie, où l'œuvre surgit
Sources (*) : L'archi - oeuvre               L'archi - oeuvre
Bendito Sapintza - "Faisances et desfaisances de l'art", Ed : Galgal, 1988-2013, Page créée le 1er janvier 2011 Le Cinéloft du Quai

[(Cinéloft) : En parcourant le lieu désertique, aporétique, où surgit l'oeuvre]

Le Cinéloft du Quai
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

--- Pour qu'il soit question d'œuvre, dans un film, il faut que la question de l'œuvre soit posée comme telle. Il ne suffit pas que l'œuvre soit un thème du film, ni que la mise en œuvre soit exposée comme contenu ou spectacle (comme par exemple dans L'Homme à la caméra de Vertov), il faut que l'œuvre soit introduite comme problème. D'où vient l'œuvre? Qu'est-ce qui fait que ça fait œuvre? C'est la question posée par Godard dans Passion - une question qui se posait avec tant d'acuité qu'il a éprouvé le besoin de faire un second film, Scénario du film Passion où, à partir de l'écran blanc, il s'adresse directement au spectateur.

- (Bendito) : Un film est une suite d'images projetées sur un écran, qui en elles-mêmes n'ont aucun sens. Un film n'est rien, il est le Rien. Pour certains religieux juifs ou musulmans, héritiers de l'iconoclasme, un film est une idole et doit être condamné comme tel. Qu'y a-t-il derrière? Rien. Le problème, c'est qu'on prend ce rien pour un dieu, pour Dieu. C'est ce rien, cet écran blanc montré par Godard, qui fascine dans un film.

--------------

Propositions

--------------

-

Passion (Jean-Luc Godard, 1982) - Faire film de l'aporie, c'est-à-dire du désert

-

"La belle Noiseuse" (film de Jacques Rivette, 1991) démontre l'impossibilité de l'art, et creuse son tombeau

-

Dans l'"Homme à la caméra" (1929), Dziga Vertov met le leurre cinématographique en œuvre tout en le tenant à distance, le démontant et le déconstruisant

-

"Il faut œuvrer", à condition que l'œuvrance reste suspendue à l'indécision ("Good Will Hunting", film de Gus Van Sant, 1997)

- [Derrida, l'aporie].

- [Derrida, théologie négative, prière].

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bendito
ArchiOeuvreOrloeuvre

AA.BBB

MQiArchiOeuvre

PO.BKK

CineLoft

UO.LLK

MG_ArchiOeuvreOrloeuvre

Rang = YOOrloeuvreAr
Genre = -