Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Elena Terblom                     Elena Terblom
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Elena Terblom - "L'ourlet de la Chose", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 8 novembre 2000

 

-

[Elena Terblom]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Née dans le Nord, dans une famille composite, venue très jeune à Paris, Elena a quelque chose d'intimidant, difficile à localiser ou à décrire. Cela vient peut-être de la teinte de son regard, indéterminable, entre le gris et le vert, ou de ses cheveux clairs traversés de filets gris, regroupés en chignon, ou de son teint pâle, ou de ses lèvres toujours cerclées d'un rouge impeccable, qui sait ? Quoiqu'il en soit, avec son air triste, son aspect désillusionné, elle intimide.

On sait peu de choses de sa vie. Certains ont croisé son fils qui travaille comme pigiste pour quelques journaux. D'autres l'ont rencontrée à la boutique Office Depot où elle travaille comme vendeuse. D'autres encore ont appris par Ouzza qu'elle avait écrit plusieurs articles sur ce qu'elle nomme l'artChose (en un seul mot) - qui n'a rien à voir avec l'art brut, ou l'art concret, ni quoi que ce soit dans ce genre. Après quelques expériences ratées et un passé dont elle préfère ne rien dire, elle pense avoir trouvé sa voie. Elle se sentira assez sûre pour pousser Danel à prendre une part plus active aux controverses. Grâce à elle, il osera enfin s'exprimer. Grâce à elle, il se sentira comme tout le monde. Il n'aura plus à jouer le rôle d'un autre - comme s'il était enfin arrivé quelque part pour quoi faire  ? Pour en venir à quoi ? Ils ne cesseront d'en débattre.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Quelque chose se dérobe]

-

[Et tu œuvreras pour que le secret reste indéchiffrable, inviolable, intact, inavouable, et trahi]

-

[L'invisible s'annonce dans le visible]

-

[Cézanne rompt avec la perspective, il fait émerger la Chose qui n'a pas encore de nom]

-

[Poussées de l'artChose]

-

[Le non-visible est du visible menacé par l'invisible]

-

[(CinéAnalyse) : En se faisant gardienne de ce qui se dérobe]

-

La voix borde la chose

-

La voix est l'organe de l'invisible

-

L'athéisme est l'affirmation de la voix

-

Entre l'Orloeuvre et l'invisible, il n'y a qu'un baiser

-

Un art tout-autre ne se laisserait ni questionner, ni nommer, ni arraisonner, son énergie resterait inassimilable et absolument refoulée

-

Pour figurer l'idée d'Incarnation, oxymore corps/esprit, il faut d'autres oxymores - par exemple visible/invisible

-

L'ourlet de la Chose (Elena Terblom, 2007) [LODLC]

(Je me disais que quelque chose restait inaccessible, irreprésentable, et que c'était ce quelque chose qui m'intéressait. Cela, ce sans-nom n'avait rien de spirituel, de transcendant ou de divin, il n'avait rien à voir avec un Dieu, et pourtant il était invisible - mais ce mot-là, invisible, ne convenait pas. C'était un machin, un truc, Zeug comme on dit en allemand. J'aurais pu renoncer à le désigner. J'aurais pu en rester à des oeuvres plastiques, sans titre, ou à des performances, mais ça ne me convenait pas, je voulais des mots, et je continuais à buter sur ce problème de vocabulaire. Ni Ouzza, ni Danel ne m'aidaient, ni d'ailleurs personne d'autre. Bien sûr, je comprenais la contradiction. Pourquoi chercher un mot pour désigner l'innommable? Mais je ne renonçais pas. Je n'arrêtais pas d'y penser jusqu'à la répugnance, au dégoût - et c'est probablement ça, le dégoût, qui m'a permis d'avancer. Le dégoût est proche de ce que je cherche, il est tout à fait au bord du langage. Il est tout-autre, aux limites de l'artChose, en ce point qu'aucun savoir, aucun logos ne peut appréhender).

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Elena
ElenaParcours

AA.BBB

HebGalgal

GT.LMP

YY_BK.BFJ

Rang = ZY_Terblom_Elena
Genre = Pfem -