Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : En se suicidant, sans porter le monde                     CinéAnalyse : En se suicidant, sans porter le monde
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Alek Genvret - "Mourir sans angoisse", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 13 septembre 2021

 

-

[(CinéAnalyse) : En refusant, par suicide, d'être porté ou de porter le monde]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1963.

- Feu Follet (Louis Malle).

1968.

- Saute la ville (Chantal Akerman).

1977.

- Le Diable probablement (Robert Bresson).

2004.

- Pont des Arts (Eugène Green).

2012.

- Oslo, 31 août (Joachim Trier).

2018.

- Trois visages (Jafar Panahi).

2019.

- Camille (Boris Lojkine).

2021.

- Le capitaine Volkonogov s'est échappé (Natalia Merkoulova et Alexeï Tchoupov).

- Marx peut attendre (Marco Bellocchio).

2022.

- Ashkal, l'enquête de Tunis (Youssef Chebbi).

2023.

- Un avenir radieux (Nanni Moretti).

---

En se suicidant, on affirme son étrangeté au monde. Ce monde n'est pas le mien, je ne peux pas y vivre, y survivre. J'y suis indifférent. Puisqu'il ne peut pas me porter, je ne peux pas le porter.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans "Oslo, 31 août" (film de 2012), Joachim Trier montre qu'une vie sans filiation reste entre deux morts

-

Le capitaine Volkonogov s'est échappé (Merkoulova et Tchoupov, 2021) - Pour se sauver, il faut affronter l'impardonnable

-

Camille (Boris Lojkine, 2019) - "Il faut mourir vivant", dit la photoreporter - il en résulte, pour l'autre, un film et d'autres traces

-

Marx peut attendre (Marco Bellocchio, 2021) - Le suicide est un événement avec lequel on (l'autre) ne peut jamais faire la paix

-

Un avenir radieux (Nanni Moretti, 2023) - Acquiescer à la perte de mondes suppose de perdre aussi une part de soi; un quasi-suicide qui conditionne la possibilité de continuer à vivre

-

Ashkal, l'enquête de Tunis (Youssef Chebbi, 2022) - Je dois m'immoler par le feu, j'y suis poussé, incité sans but, sans raison, justification ni condition

-

Trois visages (Jafar Panahi, 2018) - Tout commence par un appel, "Je suis morte" : pour que le visage qui précède introduise à celui qui, déjà passé, reste à venir

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
OeuvreTransf

AA.BBB

CineLoft

DS.LKD

NK_OeuvreTransf

Rang = ZBArrive
Genre = -